Quand je suis devenu ANIMATEUR de FORMATION et plus tard pour animer quelques CONFERENCES, je suis devenu animateur de formation technique peu après avoir arrêté la navigation en 1991. Pour cela j'ai "subi" une session de "formation de formateurs" qui pour être rapide (quelques semaines) n'en était pas moins relativement détaillée. Entre autres choses, nous avons utilisé la Vidéo par exemple. Puis nous avons subi une initiation à l'Analyse de conflit, naturellement.

Bureau_et_Emploi

I/ L'USAGE de la VIDEO: Notre groupe de 10 "stagiaires formateurs" fut donc initié par ce moyen à un certain nombre de notions théoriques et pratiques, à propos de ce qui est aussi appelé la "dynamique de groupe". L'un(e) après l'autre nous avons été "filmés" en "jouant le rôle du prof" devant un groupe de stagiaires "turbulents", celles et ceux qui attendaient leur tour pour entrer dans "la cage aux fauves". Il s'agissait d'un sujet relativement simple et court à traiter:
- A tour de rôle, nous avons dû exposer la subtile différence entre deux notions d'électricité, la Tension et l'Intensité. Nous étions entre électroniciens "pro" avec chacun(e) notre expérience personnelle particulière. De fait plus que le contenu finalement simple de la chose, l'important était la façon de "faire passer le message"...

En effet c'est tout de même un sujet un peu "glissant", si les stagiaires se montrent "un peu difficiles". Naturellement nous avions pour consigne de constituer un auditoire "remuant" avec l'animateur débutant, c'est à dire poser des questions stupides ou faire des plaisanteries douteuses pour déstabiliser l'orateur par exemple.
Jouer le rôle de l'élève pénible avec les autres contre "la victime", c'est très amusant. Quand votre tour de rentrer dans la cage aux fauves vient, l'exercice se révèle beaucoup plus délicat... ;-))
La seconde partie de cette démarche consistait le lendemain à visionner successivement le film montrant chacun(e) d'entre nous dans la "cage aux fauves". Naturellement, regarder à la télévision la toujours délicate prestation des autres mis en difficulté, c'était fort cocasse. Mais ce n'était pas seulement amusant, c'était instructif! Nous avons toutes et tous une façon aussi unique que notre ADN de nous présenter en public, dont certains aspects sont maladroits ou ridicules. D'autre part se découvrir à la télévision est toujours surprenant.

Hi8_3CCD_camcorder_Sony_EVW_300

Voici l'effet principal de l'utilisation de la Vidéo:
- Tout le monde ne "passe" pas bien à l'écran et ce qui est loupé ne se voit que trop. Mais cela s'apprend et tout ce qui s'est révélé excellent dans la difficile prestation de chacun(e) d'entre nous, est toujours au moins aussi bien mis en évidence. Nous nous sommes contentés de rire de "nos loupés". Par contre ce qui était réellement très intéressant dans l'expérience, fut tout simplement de commenter en valorisant ce que nous avons su en retenir de mieux après coup.
- En effet, se voir "à l'action" et en parler ensemble a eu pour première conséquence que chacun s'est "auto-corrigé". Tel est le principe de base de cette méthode. Il ne m'est pas si souvent arrivé d'avoir des conversations aussi intelligentes et fécondes.

Cela dit pour pouvoir "bien faire passer le message", il faut aussi parfois comprendre ce que pense le public, surtout s'il est "difficile" ou lorsqu'on se retrouve en présence d'un conflit...

Direct_8_2009_10_27_Viva_Maria_10

II/ L'ANALYSE de CONFLIT et l'ENSEIGNEMENT: J'ai été sidéré beaucoup plus tard, en interrogeant des professeurs de lycée ou des instituteurs. En effet ces notions utiles pour l'Enseignement ne font pas (du tout) partie de leur formation. Il me semble que c'est un manque grave. Il est bien connu que de nombreux professeurs ne savent pas du tout "comment s'en sortir" lorsque le désordre s'installe dans leur salle, surtout si des conflits éclatent entre les élèves par exemple. C'est même parfois devenu assez inquiétant pour que la presse évoque le sujet...
Maintenant, je sais pourquoi. De fait seules les personnes très expérimentées, bien "encadrés " et aidés par des collègues attentifs et assez habiles pour "re-inventer" la roue, peuvent s'en tirer sans se retrouver en galère et surtout, sans risquer "d'enfoncer" les élèves...

TIR_W9_2010_10_24_querelle_d_automobilistes

Sur la route, si vous êtes importuné(e) par un autre conducteur, vous faites cela?

- La Chapelle St-Paul est un lieu magique (le 11 Septembre 2011)
- En Novembre 1989 "le Mur" est tombé (en Novembre 2009)
- Charles De Gaulle: The Wall en De Wall (en Novembre 2009)
- Fête Nationale, on sort l'Armée! & Analyse de Conflit

Aujourd'hui dans certains "quartiers" où la situation sociale est particulièrement difficile, même si bien sûr ce genre de méthodes ne peut pas toujours "soigner le centre du mal" car il est constitué par le contexte social et économique, cela aiderait grandement les Enseignants pouvant se trouver en difficulté...
Dans le "monde technologique" dont j'ai fait partie, (Qui je suis ?) j'ai "bénéficié" d'une formation de formateurs au cours de laquelle je fus initié à toutes ces notions. Elles peuvent être utilisées partout à commencer par l'enseignement devant finalement presque n'importe quel public, dès qu'on a l'occasion d'attirer son attention:
Quand on doit "parler" devant des gens "perturbés" collectivement par un manque total d'attention dû à l'évidence à "des soucis entre eux", c'est peut-être le bon moment pour changer soudain de sujet et consacrer sans état d'âme une bonne heure à ce qui suit. (de toutes façons, quand ils n'écoutent plus vraiment... ;-))

SNLE_Inflexible_10494

On peut commencer par leur poser soudain une question pour surprendre "le public" telle que:
-"Savez-vous ce qui est utilisé pour maintenir la cohésion totale de tous à bord des sous-marins nucléaires?"
Il est bien sûr possible d'évoquer toutes les autres situations possibles et imaginables, où il ne faut pas que les gens "se la jouent trop perso". Peu importe le sujet finalement, du moment qu'il attire l'attention et surprenne l'auditoire.
- Alors, étonnés par le nouveau sujet ils vont écouter, 95%. Sinon, il n'y a réellement "plus rien à faire avec ces cons"...

shadock

C'est là qu'il faut glisser une première notion, souligner qu'on ne prend pas son auditoire pour une bande de cons. Ce qui n'est pas toujours évident pour tout le monde, dans le "climat" Français actuel. D'autre part il ne faut pas hésiter à penser que même si on doute d'eux, faire la démarche de leur expliquer tout cela, c'est déjà en soi les considérer "hautement".
C'est aussi à eux de prouver qu'ils en sont dignes peu après. Mais leur dire cela pour commencer surprend et peut susciter toute leur Attention.
Ensuite il faut leur Rappeler que "les gens se comportent le plus souvent comme on s'est comporté avec eux", en prenant un exemple simple et "bien connu", de conflit qui dure sans jamais trouver de conclusion. Mais! Il faut surtout avertir l'auditoire qu'on n'en parlera pas plus que ça, car ici est une flaque d'huile! Il faut éviter toute "diversion" car tout le monde n'y pense pas facilement, c'est aussi POURQUOI le conflit Israelo-Palestinien dure! Ainsi il sera toujours plus rapide de se limiter à citer ce cas comme parfaitement typique, que de commencer à échanger nos opinions et nos connaissances sur la question... ;-))

Tir_de_missile_Aster___Forbin_27054

Quitter l'exemple est le moment d'Expliquer ce que sont nos "routines de pensée" et la nécessité d'en avoir pleinement conscience pour bien les connaître et donc pouvoir s'en Libérer quand c'est dangereux. Ce n'est pas seulement tiré des travaux des Universités de Orsay et Berkeley, c'est "un Fondamental" du Yoga, retrouvé aussi dans les documents hiéroglyphes de l'Egypte Antique etc.

Expliquer alors, ce que sont les cercles de fonctionnement:
. Le cercle vertueux, dont on peut sortir quand ça va mal, si on en sait et comprend la cause.
. Le cercle vicieux, dont il est Impossible de sortir parce qu'on ne sait pas le "pourquoi cachée etc...
Alors, quand on constate que c'est pigé par tout le monde, le plus souvent les gens commencent "à parler" de ce qui les tracassent entre eux, faisant peu à peu "sortir" la cause cachée du "malaise". Le plus souvent c'est très intéressant à comprendre, d'autant plus qu'après ce lavage de linge sale en famille, en général "ça va mieux en le disant", de fort loin...
- D'expérience, "c'est un truc" qui "marche très bien" avec les plus "fortes têtes".

Direct_8_2009_10_27_Viva_Maria_08

Ceci ressemble à une manipulation, mais ce n'en est pas une car elle fait appel à ce qui est intelligent chez les "élèves", pas à leurs instincts primaires. En plus, les gens se sentent valorisés en ayant appris ça, ce qui n'arrive pas souvent dans l'Europe aujourd'hui. N'est-ce pas?

Cela dit je ne comprends pas pourquoi lors de la formation des Enseignants par l'Education Nationale, on n'utilise pas ce genre de méthodes. A moins qu'il existe des raisons inavouables pour cela. Je pense à l'existence soupçonnée d'une volonté délibérée de rendre l'Enseignement pour le plus grand nombre peu efficace ou "minimaliste", pour permettre le maintien au pouvoir de la caste oligarchique héréditaire qui s'empare peu à peu de la France depuis plus de 25 ans, avec une "forte accélération" durant les dernières années. Vous voyez probablement à qui je pense... J'espère ne pas avoir été trop "verbeux".

Bien amicalement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu

PLAN de "CONFLICTUALITIC"

piafmatin

Au Japon, quand des "décideurs" sont impliqués dans de graves problèmes, ils font des excuses publiques et le plus souvent ils démissionnent. Que voit-on en France? Le plus souvent il ne manque plus que "le bras d'honneur"... Nous sommes pourtant dans un pays dont les notables politiques se permettent de donner des leçons de droits de l'homme au Monde entier! Faut-il en rire? Non!

René Char: "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égard ni respect."