(page m.à.j. le 31 Mars 2011) Lors d'une désagréable rencontre avec un triste personnage du "Pôle Emploi ", j'ai d'abord (naïvement) pensé qu'on allait enfin discuter avec intérêt et efficacité des démarches à effectuer, ce fut impossible. Avec des gens comme ça, on ne peut pas discuter sérieusement. En fait, même si cela ne sera jamais ouvertement exprimé, il est évident que pour ces gens, "à plus de 50 ans ça ne vaut plus la peine de s'occuper de quelqu'un"... Tout le reste n'est que "bla-bla", comme toujours!

Quant à espérer le financement d'une formation même courte et peu coûteuse, "il ne faut pas rêver"! Les parfumeurs de tabourets qu'ils sont dans le cadre de leur travail, veulent qu'on reste courtois avec eux. La politesse et le Respect à mon sens ne sont pas un dû, cela se mérite! En bref, quand on n'a besoin de rien, on peut téléphoner à l'APEC et au Pôle-Emploi, sans aucun risque de déception...

Le petit dessin ci-dessous montré illustre fort bien la situation:
Charlie_Brown_bain_couple

(la mauvaise foi de nos interlocuteurs est moins rigolote que celle de Charlie Brown)

Il reste sûr que nous étions en plein dans le cadre du contexte si bien décrit par le rapport annuel du Médiateur de la république, puis remis (comme tous les ans) en Février 2010 à Nicolas Sarkozy. Il n'est pas interdit de lire ou relire cet intéressant texte qui résume cette situation d'absence totale d'écoute en France, de la part de quiconque détient "un petite parcelle de pouvoir":

Rapport 2009 du Médiateur de la République diffusé en Février 2010
Le Médiateur Jean-Paul Delevoye Interview par "la Voix du Nord"
Jean-Paul Delevoye par Wikipedia

HaddockMille millions de mille sabords !

(tous laissés ouverts dans le gros temps !)

Rapport 2010 du Médiateur de la République diffusé en Mars 2011
Présentation du Rapport du Médiateur

Le Médiateur Jean-Paul Delevoye a déclaré sur France Inter pour la seconde fois en un an, que la société Française est collectivement "fatiguée psychiquement" (il parle même de "burn-out"!) par:
Les toujours trop lentes et mauvaises réponses à propos de tous les sujets, de nombreux excès de zèle et de prudence pour des papiers d'identité, pas d'encadrement sur le crédit à la consommation, maltraitance en milieu médical etc. La liste est longue comme le Danube. Notre médiateur de la République brosse donc régulièrement dans son rapport annuel, un tableau très sombre de la société et de ses relations avec l'administration comme avec les entreprises ou organismes en charge des services publics.

le_mediateur_jean_paul_delevoye_inquiet_282050

A-t-il un profil de gauchiste forcené ou de contestataire?

Monsieur Delevoye pense finalement la même chose que moi et il le dit, même si c'est (tout naturellement) énoncé d'une façon différente. Cela dit j'avoue avoir du mal à comprendre le personnage, à cause de son positionnement politique apparent, dans l'UMP. Que fait-il avec cette clique? Les gens se retrouvent de plus en plus souvent seuls "en face" de tous leurs problèmes qui durent toujours plus, sans pouvoir rencontrer de réels interlocuteurs et sans perspective visible de voir les choses s'arranger. On semble exiger que tout le monde se taise, tout en s'étonnant de surcroît de trouver l'exaspération collective s'installer partout. Voilà où se situe le centre du problème. Le pire dans ces comportements qui se sont généralisés depuis plus de 20 ans, c'est bien cette tendance à assimiler toute contestation de ces "méthodes" à du gauchisme, du fascisme ou du "populisme" etc. Qu'est-ce que cela signifie au juste?...

Bien amicalement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu

Comité TGV Réaction Citoyenne

PLAN de "CONFLICTUALITIC"

piafmatin

Au Japon, quand des "décideurs" sont impliqués dans de graves problèmes, ils font des excuses publiques et le plus souvent ils démissionnent. Que voit-on en France? Le plus souvent il ne manque plus que "le bras d'honneur"... Nous sommes pourtant dans un pays dont les notables politiques se permettent de donner des leçons de droits de l'homme au Monde entier! Faut-il en rire? Non!

René Char: "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égard ni respect."