(page m.à.j. le 28 Nov. 2011) Dans le cadre de la crise économique actuelle et la fameuse dette, à mon sens il ne faut pas "intégrer tel que" toutes les apparences des choses telles qu'elles nous sont généralement présentées par les notables du monde médiatique. Il faudrait au contraire nous interroger sur ce qui se cache derrière, c'est à dire comme disait Keynes, une "économie de casino" ou de rentiers, tenue par quelques oligarchies qui organisent entre elles, une véritable mise en coupe réglée de populations entières et sans défense en Europe. Nous vivons une des preuves que l'Europe est en voie de sous-développement si on ne change pas radicalement nos "façons" de fonctionner. Ce qui se passe est régulièrement "justifiée" par un "monde médiatique" qui diffuse une idéologie de sauvages et réussissit plus ou moins bien à faire croire que la Crise, c'est un peu comme la météo, on n'y peut rien!
- Le Marché et la Règle d'Or & NE SURTOUT PAS SACRALISER CA!

Gold_calf_New_York

A New-York, même au quartier des affaires, on sait ne pas trop se prendre au sérieux et appeler un chat, un chat.

Se montre réellement idiot(e) quiconque ne se pose aucune question sur l'apparence des choses, sur notre environnement politique, économique et social. L'important à comprendre se cache en effet le plus souvent, derrière ce qui se voit.
Nous vivons dans un système étrange. Celles et ceux qui ont un job travaillent toujours plus pour gagner toujours moins, sont encouragés à s'endetter plus ou moins lourdement et à long terme, sont de moins en moins nombreux à "ramer". Simultanément le pays doit "remorquer" toujours plus de monde, celles et ceux qui ne travaillent plus. Laisser s'installer cette situation peu à peu durant trente ans, est-ce rationnel et tolérable? Je crois que non. Les adorateurs du veau d'or ne sont pas seulement des charlatans, ils sont très dangereux.
 
Karachi_gag_Don_Salustre

Adopter une attitude citoyenne, ce n'est pas laisser faire n'importe quoi sans réaction, attitude hélas majoritaire dans nos sociétés en Europe. Nul ne doit alors s'étonner de ce qui s'est passé entre 1939 et 1945. Cela dit heureusement, tout le monde ne fut pas comme ça. La Résistance exista d'autant mieux que l'opression était plus facile à "sentir" à l'époque.
Je mets donc régulièrement "les pieds dans le plat", où que ce soit et que ceci plaise ou non. C'est la raison pour laquelle je suis parfois jugé comme étant peu tolérant dans l'expression de mes points de vue politique. En effet je ne reconnais ni droit au respect, ni droit à la parole pour les tenants du maintien d'un système aussi absurde.
Positionnement du 1er block du Queen Mary II (à St-Nazaire)

Notre avenir et celui de nos enfants sont en jeu, mille sabords! C'est plus sérieux que certains propos de comptoir ou de campagne électorale qui nous parlent de démocratie. Car la démocratie commence par le Respect du Droit au Travail.
Assurer le Droit au travail pour toutes et tous n'est cependant possible que par le maintien des activités utilisant beaucoup de main d'oeuvre, savent créer des richesses concrètes plus que "virtuelles" et maintenir leur protection contre les concurrences déloyales. Je pense ici à l'industrie lourde, dont les Chantiers Navals constituent l'exemple parfait. Il ne reste plus beaucoup de "survivants" des grands Chantiers en France, mais cela pourrait être pire.
Pour n'évoquer que le cas de la France qui hélas n'est pas unique, un pays qui localement produit toujours moins et doit acheter à l'extérieur toujours plus, ne peut pas "s'en sortir" longtemps en restant sur ce chemin. Même et peut-être surtout, s'il s'agit de la masse énorme des marchandises les moins chers et les plus simples à produire. Orienter comme cela se fait depuis plus de trente ans l'économie uniquement vers des activités dites "de service", c'est totalement idiot et il est devenu difficile de cacher cette vérité!

Quand de surcroît l'endettement public souvent nécessaire et légitime ne se fait plus avec modération et LOCALEMENT sous la forme des grands emprunts strictement nationaux "d'autrefois", mais est contracté auprès des grands marchés financiers internationaux, comment s'étonner que la faillite menace et que l'Indépendance des pays soit remise en cause? "A la limite", les spéculateurs de ces lieux de perdition auraient bien tort de se priver de profiter d'une telle bêtise. Non? Il n'est nul besoin d'avoir fait l'ENA ou HEC pour le comprendre, Tonnerre de Brest! A qui profitent ces véritables magouilles organisées à partir de des ministères de notre Etat?

Cristina Kirchner. Cette jolie femme ne s'est pas fait élire deux fois en jouant du pipeau, mille sabords!

Dans le cadre des pratiques financières douteuses malheureusement admises depuis la libéralisation de la finance internationale à la fin des années 1980, notre système économique ne pourra pas continuer éternellement à fonctionner sur ses principes actuels sans nous mener à la faillite. C'est arrivé à l'Argentine. Malgré la difficulté d'établir des statistiques précises sur ce sujet tabou, on sait trop peu ici en Europe que le nombre des victimes directes et indirectes des conséquences catastrophiques de leur crise par la malnutrition, les maladies, le suicide et les troubles sociaux, (tels que les pillages de magasins par exemple) est estimé comme étant très supérieur au terrible bilan de la dictature militaire...
Là-bas, la mémorable faillite de 2001 fut soignée en refusant de tout payer, en chassant les entreprises étrangères malhonnêtes, en revenant sur les privatisations en série et en établissant un protectionnisme limité mais stricte, pour rétablir les activités locales, tout simplement! Si nos "politiques" ne se décident pas au plus tôt et quoi qu'il en coûte, à reprendre le contrôle de l'Economie avec autorité, nous filons un très mauvais coton.
Euro_nouveau
Aujourd'hui notre premier problème, qui est aussi le premier tabou médiatique, est celui-ci:
Les grandes entreprises ont partout en Europe, le droit de faire absolument n'importe quoi, de surcoît dans tous les domaines d'activité économique. Ceci ne dérange visiblement pas beaucoup de monde chez les "intellos" qu'on voit trop régulièrement intervenir à la radio ou à la télévision. Les seuls contestataires qui y sont invités sont souvent des gens d'extrême gauche qui généralement se perdent en vitupération contre le nucléaire, contre les OGM, contre le Pape ou même le "militarisme excessif de nos sociétés", un des plus fabuleux gags que j'ai pu entendre. Alors leur "passage" devient un amalgame sans cohérence ou un dialogue de sourds, facile à mettre en doute par ceux qui "tiennent le manche" et conservent toujours le droit à la parole. Voici une autre absurdité:
Jamais dans l'histoire de l'Europe, on a autant réduit les moyens militaires dans chaque pays, alors que le reste du Monde n'a jamais autant acheté d'armes, à commencer par l'Asie du Sud-Est...
 
Depart_SMD_Ouessant
La Malaisie s'est achetée deux sous-marins modernes, elle en gagna donc un musée gratuit!
 
Pourtant, ceux qui nous montent cet inquiétant bateau nous parlent de plus en plus souvent de "Munich" et autres grosses gaffes d'avant la seconde guerre mondiale, en avertissant le bon peuple qu'il ne faut surtout pas voter pour la terrifiante Marine Lepen. C'est oublier ce qui suit:
L'extrême droite se plante toujours! Ses théories sont comme notre ultra-libéralisme (en beaucoup moins solide) ou comme le Communisme Soviétique d'antan. Non seulement ça ne "fonctionne" pas mais c'est dangereux. Pour preuve, tout cela s'est le plus souvent fort mal terminé.
Pendant ce temps, "ça roule"! Presque tout le mond oublie que l'Origine du problème partout où "ça va très mal", c'est le laisser faire et l'ultra-libéralisme. Si on continue comme ça, c'est la faillite assurée d'ici un an ou deux et peut-être plus tôt. La preuve en est que la panique semble régner chez nos brillantes élites...
Soir_Kroll_2410_gag_zone_Euro
La zone Euro vue par Kroll le 24 octobre 2011
 
Il a été vérifié lors d'études très "soignées" en psycho-sociologie (aux Universités de Berkeley et d'Orsay) que la nature humaine est ainsi faite que la majorité des gens ont une puissante tendance à voter contre leurs propres intérêts. D'autre part un vieux dicton n'a jamais été aussi vrai Il dit que si les élections pouvaient changer la Société, elles seraient interdites! Tel devrait être le premier sujet à réflexion en France en Avril 2012. Tout semble en effet été prévu avec soin, pour empêcher tout changement politique réel. Ne votons plus "utile" c'est à dire "moutons de Panurge", votons pour ce que l'on souhaite voir se réaliser.

Bien amicalement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu

PLAN de "CONFLICTUALITIC"

piafmatin

Au Japon, quand des "décideurs" sont impliqués dans de graves problèmes, ils font des excuses publiques et le plus souvent ils démissionnent. Que voit-on en France? Le plus souvent il ne manque plus que "le bras d'honneur"... Nous sommes pourtant dans un pays dont les notables politiques se permettent de donner des leçons de droits de l'homme au Monde entier! Faut-il en rire? Non!

René Char: "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égard ni respect."