(page m.à.j. le 10 Déc. 2011 et le 11 Septembre 2013) Le 8 Décembre 1991 la Biélorussie et l'Ukraine ont soudain déclaré ne plus faire partie de l'Union Soviétique. Il n'y eut alors aucune réaction concrète, l'ours réputé si dangereux s'étant sans aucun doute déjà empoisonné depuis fort longtemps. Sans aucun doute ce jour là, "la fin des figues" commença plus concrètement pour l'URSS, quelques mois après la chute des premières pierres en début Août 1991 lors du mémorable échec du putsch.

Conference_de_Presse

C'est donc il y a déjà 20 ans aujourd’hui, que la statue de "l’avenir radieux" a basculé. En 2011 nous pouvons l'affirmer, elle nous est tombée dessus. Qu'avons-nous gagné à cette chute ici, dans le Monde Occidental? Seules les oligarchies locales ont su en profiter, certainement pas les populations, à l'Est comme à l'Ouest. Et maintenant en 2011 le chômage de masse, la précarité généralisée et la misère s'installent terriblement partout très clairement, à l'Est comme à l'Ouest dans toute l'Europe.

Gennady_Yanayiev

Gennady Yanayiev, le chef putschiste maladroit d'Août 1991 (décédé le 24 Sept 2011).

La vision du pathétique équipage de Gennady Janajev lors de sa très fameuse conférence de presse télévisée le second jour de leur tentative pour éliminer Gorbatchev de la scène, me fit comprendre immédiatement qu'il y avait réellement "un gros bug". Les mains du chef de la conjuration tremblaient et nous avons su par la suite, qu'ils étaient presque tous "ronds comme des queues de pelles"... ;-)) Je crois qu'ils manquaient pour le moins de détermination les gars. Staline a dû se retourner dans sa tombe! Comment peut-on organiser une telle opération et boire comme des étudiants fêtards pendant son déroulement? (à leur âge en plus...)

CommunismeVoici ce qu’il reste de plus concret du Communisme aujourd’hui

Prochainement, j’évoquerai sur ces pages mon passage à Leningrad car cela vaut aussi le détour. Pour commencer, il est intéressant et utile d'évoquer les témoignages trop rarement diffusés des quelques réfugiés Tchétchènes que j'ai rencontrés en Belgique au début des années 2000. Ce qu’ils me racontèrent surprend toujours car ce n'est pas très "politiquement correcte". Au fait, qui connaissait le vrai visage de l’URSS aujourd'hui disparue, ici et maintenant? C'est un sujet plus souvent abordé dans le cadre d'une propagande "pour ou contre" ridicule, généralement dans le but de discréditer la vaie gauche ou quiconque remet en cause l'ultra-libéralisme, les privatisations et les mises en concurrence forcenée et généralisée dans tous le domaines d'actvité, qu'avec la seule ambition de dire "platement" ce qu'était réellement l'URSS en son temps.

Coat_of_arms_of_the_Soviet_Union

Symbolique de l’URSS, l’étoile, la faucille (les paysans) et le marteau (les ouvriers) sur un globe (la révolution universelle), avec un soleil levant et des gerbes de blé, évoquant une richesse que l’on attend toujours ! Tel est le point commun avec l’ultra-libéralisme...

Pour avoir bien connu quelques Marins Soviétiques et conserver quelques relations, je dois d'abord vous le confirmer, eux aussi ont beaucoup "perdu au change". Pour comprendre ce que fut vraiment le "Socialisme Réel", je conseille le seul livre qui l’évoqua avec sérieux, même si c’est parfois très drôle et que cetouvrage passa sur le moment pour un sévère brulot anti-soviétique:
"Rue du Prolétaire Rouge" Rions en aussi, car vous y lirez aussi que l'URSS n’était pas l’enfer. C’était surtout plus médiocre que méchant, d’où l’effondrement.
En Novembre 1989 "le Mur" de Berlin est tombé. Ce fut le début de la fin, tandis que la "fin de la fin" arriva en Décembre 1991, lorsque les premières Républiques Socialistes Soviétiques commencèrent à revendiquer leur indépendance et la séparation de l'Union, les unes après les autres...

Boris_Yeltsin_Aout_1991

Boris Eltisne jouant du pipeau le jour du putsch. Si les gens avaient su qui il était, on l'aurait lynché.

Qu'était-ce donc réellement, l'URSS? Avant de raconter ce que j'ai vu à Leningrad, voici ce qui se dit encore, chez des anciens Citoyens Soviétiques, des Tchétchènes par exemple. Il peut sembler surprenant que le visage de la Tchetchenie Soviétique n'est JAMAIS évoqué par le monde médiatique. Pourtant, ça gagnerait à être mieux connu mais cela demeure un sujet tabou.

De l'URSS en son temps, je n'ai connu de près que Leningrad lors d'une brève escale avec mon navire, quelques années avant que cette jolie ville retrouve son ancien nom. Je n'y ai pas vu l'enfer, mais le contenu d'un livre très rigolo, "Rue du prolétaire rouge", qui date des années 1970. J'ai quelques correspondants Russes qui ont tous en commun une étrange nostalgie de l'URSS, mêlée d'une colère qui peut "sortir" en parlant des "insuffisances" qui la firent disparaître. La Russie moderne ne risque pas de faire autant rêver que l'Amérique ou l'ex-URSS au début de la Révolution...

Russia_Grozny_1975

Grozni à la fin des années 1970

L'habitant de Namur que je fus a eu l'opportunité d'y rencontrer quelques réfugié(e)s Tchétchènes, dont une qui était devenue barmaid dans un petit café, alors qu'elle fut longtemps la Chef Bibliothécaire à l'Université de Grozni. Chez elle à Namur, une surprise attend le "mal-connaisseur": Il y a un portrait de Leonid Brejnev au salon! On le sait trop peu ici en Occident, il était très populaire en son temps, sans doute aussi parce que "sous son règne", on n'arrêtait plus les gens "pour un oui ou pour un non" comme sous Staline. Cet homme d'ordre et profondément conservateur avait en effet comme premier souci dans le cadre de ses fonctions, de rétablir la douceur de vivre sans avoir la peur au ventre. Il a au moins réussi cela. Que disent d'autre, les Tchétchènes de Belgique?

Communisme_ARTE_2011_04_01_Humour_URSS_2

C'est peu connu, étant jeune Leonid Brejnev était ingénieur mais aussi un ancien militaire. Ce héros modeste de la seconde guerre mondiale attrappa ensuite "la grosse tête" en se faisant nommer Maréchal...

Au temps de l'URSS, en Tchétchenie comme ailleurs, tout le monde avait sa place et un job stable dans la société, même si c'était parfois un peu ou très médiocre. Aucun religieux n'osa même une seule fois essayer d'imposer ses convictions dans son quartier et encore moins à l'école! Les jeunes filles pouvaient se balader toutes seules sans aucun danger en ville ou à la campagne très tard le soirpar exemple en rentrant d'une soirée d'étudiants, même en minijupe. (dans nos sociétés qui se disent "évoluées", c'est peu à peu en train de devenir dangereux) En Tchétchènie Soviétique, il était facile de se marier ou de divorcer et le mariage forcé était surtout, un scénario de fiction pour les séries télévisées! Les agressions, les vols, les escroqueries et les crimes étaient extrêmement rares. La presse évitait par principe d'évoquer les faits divers, à cause de la croyance officielle que cela risquait de les encourager, ce qui n'était pas réellement exact.

La pègre existait naturellement, (la mafia Russe d'aujourd'hui ne vient pas des extra-terrestres!) parce que c'est dans la nature humaine, mais elle était bien "contenue" avec une extrême sévérité policière. Ses activités se limitaient à la contrebande de ce qu'on ne trouvait pas facilement dans le commerce officiel et à l'organisation de la prostitution, qui théoriquement n'existait plus... ;-))

tchetchenie_319

Faire des études longues et chères était accessible à tout le monde, c'était même gratuit et illimité si les résultats scolaires de l'intéressé(e) le permettaient, telle était la première exigence d'un système scolaire aujourd'hui disparu. Il existait en effet un astucieux système de bourses, si difficile à imaginer dans notre Monde Occidental que je n'ai pas bien compris leurs explications.

D'autre part, aller à Moscou en avion coûtait beaucoup moins cher que le train et encore moins que les loyers. Certes une autorisation était nécessaire pour voyager en URSS au-delà de sa "région", mais c'était surtout une exigente formalité de paperasserie très administrative, beaucoup plus qu'une limitation réelle de la liberté d'aller et venir. Et dans cette société censée être "quadrillée" par le KGB (disait la propagande Occidentale) qui aurait su tout et n'importe quoi sur tout le monde nous disait-on ici, il était absolument inimaginable que des caméras vidéos soient installées partout en ville!

tchetchenie_strategique_XL

Absolument Personne n'imaginait qu'un jour futur, ce qui resterait de l'Armée Rouge envahirait les villes de leur petite République autonome en cassant et en pillant tout, parce q'une bande de fondus mafieux s'était emparés du pouvoir local à la faveur de ce que mes hôtes ont appelé, la plus Grande Catastrophe de la fin du 20ème siècle, la chute de l'URSS. Les statistiques connues sur l'augmentation de la misère et de la grande pauvreté dans les "ex Républiques Socialistes Soviétiques", les désastres sanitaires et tout le reste, doivent pouvoir se passer de tout autre commentaire.
-"Vouloir le retour du communisme soviétique, c'est avoir perdu la tête. Ne pas avoir la nostalgie de l'URSS, c'est n'avoir pas de coeur..." Cette phrase est de Vladimir Poutine, parfois surnommé "Masque de fer" sur place... Plus le temps passe, plus je crois que c'est vrai. En soi c'est un peu inquiétant car dans l’avenir une chose reste certaine, on n'en dira pas autant du règne actuel de l'ultra-libéralisme! Ca, on le mettra à son tour cette fois sans aucun état d'âme, dans la poubelle de l'Histoire comme le nazisme.

tchetchenie_occupee

Grozni en 1995

La guerre d'Afganistan est l'une des premières causes de la chute de l'URSS m'a-t-on expliqué. Ce qui s'est passé là-bas, malgré les consignes militaires de discrétion, a toujours fini par se savoir presque partout en URSS, et pas (du tout) dans ce qui se faisait de mieux! Ses conséquences ont durablement pourri la vie de nombreux jeunes gens, "un peu" comme en France durant la guerre d'Algérie. D'autre part dans l'URSS de Gorbatchev, ce Premier Secrétaire était considéré comme un incapable et un "gangster au service de la CIA" (je cite!), qui n'a pas su ni voulu arrêter les choses avant que le pire n'arrive, ce qu'a plus ou moins bien (ça on le sait) su faire Charles De Gaulle avec l'Algérie, dont on a su plus tard qu'il la considérait comme "un boulet à larguer au plus vite". La France en effet, ne s'est pas effondrée comme un château de carte en 1962.

Tchetchenie_president_Doudaiev

Le général et président Doudaïev a emmené son pays en enfer, il en est mort.

Les Tchetchènes en exil en Europe de l'Ouest ont pour la plupart absolument tout perdu, parfois même leurs modestes bagages et les souvenirs personnels de "la vie d'avant". Et maintenant partout en Russie "moderne", on les considère avec tous les "Caucasiens"(quiconque soient ils) comme des dangers publics. Ne pas les accueillir correctement, c'est une honte pour la France aussi. Pire encore, à l'occasion des 20 ans de cet évènement, nous allons encore devoir entendre une lamentable propagande sur les horreurs du communisme, aussi "trash" que celle consacrée au régime de Vichy. Qu'on s'occupe donc de ce qui se passe aujourd'hui, avec plus de lucidité!

Bien amicalement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu

Note: Qu'on se rassure! Je ne porte pas vraiment le deuil de l'URSS. Je remarque seulement que sa chute fut pire que le tsarisme, ce qui n'est pas peu dire. On a trop oublié aujourd'hui ce qu'était le régime des tsars et l'OKRANA par exemple. Si après la Révolution de 1917 l'URSS est vite devenue très "méchante", comme la Révolution Française en 1792, ça ne vient pas des extra-terrestres! Ceci pour dire que plus que jamais ces denières années, "on" nous raconte de plus en plus souvent, absolument n'importe quoi! Notre expérience me fait donc penser comme Poutine, que la chute de l'URSS fut effectivement "la plus grande catastrophe politique de la fin du 20ème siècle". N'aurait-il pas été plus "joli" de la voir se transformer, au lieu d'exploser en vol?

Vladimir_Poutine_09122011

Surnommé "Masque de fer" dans sa ville natale. Cet admirateur de Mylène Farmer est-il si méchant? Un de mes correspondants qui l'a connu à l'Hôtel de Ville de St-Petersbourg, dit que son caractète réel est à l'opposé de "son masque", en réalité une posture adoptée pour se protéger. Peut-être...

Notes et Souvenirs "Post-Soviétiques":

Qui est et qui était Vladimir Poutine? & Vladimir Poutine par Wikipedia
L'URSS vue par Wikipedia
- Vues de l'URSS en 1978 & L'URSS et sa Chute
L'URSS et sa chute par le site "Guerre Froide"
La base sous-marine secrète devenue un musée

Le Maxim Gorkiy hôtel flottant en Allemagne? & Maxim Gorkiy nouvelles incertitudes
Maxim Gorkiy vendu à Alang & Le plus beau paquebot Soviétique nous a quitté

Visitez le Maxim Gorkiy (le 15 Août 2013) Beau navire et triste fin.

Perestroika_by_GORBATCHEV

Initiateur de "la plus grande catastrophe politique de la fin du 20ème siècle" (nous dit Vladimir Poutine)

- En Novembre 1989 "le Mur" est tombé (en Novembre 2009) Le vrai visage de la RDA/DDR
- Charles De Gaulle: The Wall en De Wall (en Novembre 2009) Charles Le Mur
- Fête Nationale, on sort l'Armée! Réflexions sur le militarisme

(crash vol MH17) 10 questions posées à Kiev sans réponse (le 21 Juillet 2014)
Aéro-Malédiction de la Cie Malaysian Airlines (le 17 Juil. 2014)
Qu’est-ce qu’un BPC Mistral Russe ? (m.à.j. le 15 Août 2014) Ubu Roi et Kafka 1er Ministre...
(Consulting Maritime) Claude Chrétien au Havre en 1979 puis à KIEV en 1992 (le 24 Août 2014)
Russie et pays Occidentaux... Lesquels sont véritablement démocratiques? Réfléchissez avant de répondre!

Bien amicalement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu

PLAN de "CONFLICTUALITIC"

piafmatin

Au Japon, quand des "décideurs" sont impliqués dans de graves problèmes, ils font des excuses publiques et le plus souvent ils démissionnent. Que voit-on en France? Le plus souvent il ne manque plus que "le bras d'honneur"... Nous sommes pourtant dans un pays dont les notables politiques se permettent de donner des leçons de droits de l'homme au Monde entier! Faut-il en rire? Non!

René Char: "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égard ni respect."