Je ne sais pas ce que vous en avez pensé, ni si le sujet vous intéresse, mais c'est un peu comme le contenu des programmes de ARTE, ça nous intéresse ou pas, mais c'est toujours intéressant pour quelqu'un. J'ai pour ma part tendance à penser que ce sujet s'éloigne peu à peu de nous d'abord parce le Temps passe, tout simplement. Mais! La situation de la seconde guerre mondiale dans notre Mémoire n'est pas celle de l'Empire Romain, réellement plus éloigné de nous, même si une grande partie de notre vie civilisée en est aussi issue. (quand notre vie est civilisée, ou quand elle ne l'est pas... ;-))

Cette page est m.à.j. le 21 Juin 2015 à 12h00, peut-être aussi parce que "je blogue donc je suis", en retard parce que je suis en déplacement et... Très occupé. Morts aux cons! (aux menteurs aussi)

"Les visiteurs du soir". Le Diable ne s'est jamais autant amusé que durant la 2nde guerre mondiale!

Visiteurs du Soir le Diable Fr3 PaysLoire le 10 Oct 2011 A"Je suis la faim, la soif, la maladie, la souffrance, la mort, le mensonge, la peur, la haine, la guerre... Je suis le Diable!"

Nous vivons sur les conséquences indirectes et de plus en plus lointaines de l'Empire Romain et de sa chute. Par contre, la seconde guerre mondiale reste très proche de NOUS, à 75 ans près. ;-)) Même si les derniers témoins et/ou participants sont naturellement en train de nous quitter un par un. C'est la vie et content(e)s ou pas, nous les suivrons... ;-)) En 2015 il ne reste plus guère que les enfants pour en parler. De cela, certains savent profiter! (je vais y venir) D'autre part chaque pays du Monde a alors vécu son expérience, avec son "rôle à jouer" petit ou grand, mais avec aussi sa qualité et son nombre de victimes. Et pour les cas des pays qui furent occupés par les armées nazies, chacun le fut "à sa façon" si j'ose dire, ;-)) car aucun pays ne fut traité "comme les autres". Chacun a dû subir un statut souvent improvisé par les nazis, en fonction des conditions locales. Par exemple la Norvège et la France conservèrent leur gouvernement local supposé indépendant, ce qui n'arriva pas aux autres. Et chez nous il faut bien le dire, c'est "un passé qui ne passe pas".

Le premier gouvernement de Vichy (il y a eu quatre "versions") pose pour la postérité:

Vichy-1st-GovtDans ces "équipes" sans cohérence aucune, chacun avait ses propres motivations pour le mieux ou le Mal.

Qui veut toujours "oublier" que le régime de Vichy n'a jamais été réellement ni totalement maître chez lui? La faute à qui? Les initiateurs du nouveau régime ont "utilisé" la soudaine défaite pour "suspendre" la république. C'est arrivé en s'appuyant sur qui? Sur ceux qui pensaient ouvertement, "plutôt Hitler que le Front Populaire". Cela reste un peu "tabou" mais il semble bien que... "yavait du monde" pour penser comme ça. Qui nomma ces chefs militaires qui se montrèrent aussi "insuffisants", sauf ceux de la Marine? (qui se retrouva seule invaincue)

La récente "polémique clignotante" à propos du célèbre voyage du paquebot Massilia évoquée par ma "page d'à côté", prouve l'existence en France d'un persistant (et entretenu) état d'esprit révisionniste (je pèse mes mots) qui n'est pas loin s'en faut, le monople des débiles et inquiétants idéologues qui affirment encore que la "Shoah", les chambres à gaz etc... Selon eux l'extermination des juifs et des tziganes serait qu'un mensonge inventé par les vainqueurs etc... Arrêtons-là! Il y a plus que des preuves! C'est arrivé et le nier décrédibilise heureusement quiconque s'y risque. Même s'il reste au moins aussi vrai que ce qui est arrivé, "c'est incroyable". Pour preuve longtemps c'est resté tabou, les dirigeants alliés disposaient d'informations sur la question. Il est évident qu'ils n'y croyaient pas, ou ne voulaient pas croire ça. Et... Que faire de l'info? Ils n'ont pas su.

Inspecteur_Lavardin affichePlus redoutables que les crétins "négationistes" sont les charlatans qui se disent "républicains", ayant réussi à faire croire en des légendes qu'on devrait démonter une bonne fois pour toutes. 75 ans plus tard, il serait grand temps de le faire. Quelques mensonges persistants sur un passé douteux participent aux campagnes permanentes de bourrage des crânes, conçues pour nous faire admettre l'ultra-libéralisme, en faisant passer les anciens précurseurs de cette idéologie pour des héros qu'ils ne sont pas... L'histoire du paquebot Massilia a le mérite de constituer une preuve que cela existe en France un peu comme en Corée du Nord, ;-)) les belles icônes officielles en opposition parfaite (si jose dire) avec une réalité qui dérange.

En d'autres termes, la "polémique clignotante" du Massilia devait rester allumée et l'est donc ici sur "la page à côté". Je n'aime pas qu'on se moque des Vrais Résistants en faisant passer quelques charlatans pour des héros qu'ils ne furent pas. D'autre part quiconque n'en a pas conscience doit aussi le savoir, les riches "notables de province" corrompus, vicieux, violents et froussards que montre des film de Claude Chabrol par exemple "Inspecteur Lavardin", notre glorieuse "Troisième République", en avait déjà conçus quelques uns sur ce modèle et non des moindres. C'est aussi dire que durant la mémorable période de Mai et juin 1940, ils ont eu l'occasion de montrer leur vrai visage... Ce célèbre voyage du paquebot Massilia n'était pas "la croisière s'amuse" ;-)) mais plutôt un peu, la Croisière Naufragée de TF1, une grosse fable!

WWII Fr3 2014-02-10 LavalPierre Laval ne faisait pas du bidon, même s'il se voulait "un politique" moderne. Il trahissait ses concitoyens en assumant!

Depuis que je suis sorti du lycée en 1975, il m'est arrivé N fois d'entendre ou de participer à des conversations évoquant la seconde guerre mondiale. C'est un sujet passionnant et presque infini, grâce auquel de nombreux "stragèges de comptoir" peuvent toujours en 2015 exercer leurs talents. Je me permets parfois d'en rire, (de cette manie, pas de la guerre) parce que moi aussi j'en suis un, à ma façon. ;-)) Mais je ne me laisse jamais aller à perdre de vue ce fait essentiel:

Nous en 2015, nous connaissons la fin du film! ;-)) Trop de gens en parlent en oubliant Totalement que toutes celles et tous ceux qui "y étaient", ces gens ignorait comment cela finirait. Ceci étant de Churchill au plus humble des millions soldats, d'un bord comme de l'autre, sans oublier les civils les plus démunis d'argent et de pouvoir, ou même ceux qui en avaient au moins un peu. Alors, commencer à dire qu'il fallait faire ceci ou faire cela... "Avec des si"...

Capitulation fin 3eme Reich TF1 le 7 Mai 1945-2015 Symbolisme (2)Démolition d'un monument nazi à Nüremberg en 1945. Etait-ce prévu? Souhaité, oui... ;-))

Depuis 1945 les Historiens et les écrivains, (sérieux ou moins sérieux) ont eu tout leur Temps pour "labourer le sujet" et les principaux acteurs et "décideurs" des "opérations" de l'époque, dès qu'il n'y eut plus d'enjeu, ils ont (presque) tout raconté! En 2015 il peut être dit que nous savons TOUT sur la seconde guerre mondiale. (ou presque ;-)) Presque? Oui car il a tout de même fallu attendre 1974 pour que l'on sache "ce qui se passait à Bletchey Park", car là... C'était réellement plus que sulfureux. Les chefs nazis n'ont certainement pas imaginé en 1939, pas une seule seconde, la terrible et juste mise en scène qu'ils allaient devoir subir au Palais de Justice de Nüremberg en 1945... ;-))

En Mai et Juin 1940, nul ne savait ce qui se passerait plus tard et très peu de monde pouvaient comprendre l'évènement en cours. En 2015, il nous suffit de lire! Soudain ce fut comme un coup de massue. Faut-il encore rappeler l'incroyable pagaille qui "régnait" sur tout le Nord de la France durant cette période? Toutes les familles de France ont quelque chose à raconter, à commencer par la mienne, qui ne participa pas au fameux exode, mais qui l'a vu et aidé les réfugiés quand c'était possible.

Situation de l'Empire Colonial Français durant la seconde guerre mondiale

Empire Francais 1940-1942 Fr5 le 24 Nov 2014 Carte 1941"L'Empire" montré en bleu et en 1942. "Pièce par pièce", "Vichy" en a perdu le contrôle...

Dans les dernières semaines de Juin 1940, la situation militaire devenue intenable obligea le gouvernement à s'installer à Tours et ensuite à Bordeaux dans des conditions surréalistes, tout en "remorquant" même le gouvernement Belge, qui lui préféra finalement aller à Londres au plus tôt. (ceci lui permit de conserver son autorité sur le Congo Léopold-Ville, c'est trop peu connu ici) Quand l'offensive commença à évoluer dans le sens souhaité par les Allemands, on tenta d'abord de nier la réalité, avec des communiqués martiaux dans ce style:

-"Nos forces armées ont effectué un vaste repli stratégique en infligeant de lourdes pertes à l'ennemi..." Lourdes pertes"? Ce fut souvent très vrai. Par contre le "vaste repli stratégique" (+ de 500 km) fut présenté avec quelques omissions. ;-)) Quand là où ils étaient, les gens ont vu de leurs yeux ce qui arrivait, la Confiance commença à s'évaporer. Depuis le film "la Grande Vadrouille", ;-)) il est "de bonne tradition" de rire joyeusement de l'occupation. Je pense à deux vieux amis qui en m'ont parlé, il y a eu effectivement quelques épisodes très drôles... ;-)) Mais ce n'est pas vraiment ce qu'il faut en retenir de plus important! Peu de Français se sont beaucoup amusés à l'époque. Et parmi ceux-ci, il leur arriva souvent à partir d'Août 1944 que... ;-))

WW-II Massilia Fr2 2014-03-25 Paris 14 juin1940Le 14 juin 1940, une conséquence d'une stratégie militaire insuffisante...

Avant de jouer avec les audacieuses suppositions "stratégiques" des uns et des autres, il faut d'abord rappeler les FAITS qui suivent. Contrairement à la légende débile trop souvent admise aujourd'hui par presque tout le monde, ce qui fut nommé en Allemagne la "Campagne de France", ne fut pas une suite de belles balades des chars d'assaut à l'ombre des platanes de nos belles routes de l'époque. Ce fut au contraire très dur! (et sanglant) D'un bord comme de l'autre il y a eu plus de 100 000 victimes, ceci sans évoquer les nombreux blessés graves. J'en ai oublié tous les chiffres exacts, il suffit de le demander à Wikipedia maintenant... Les Allemands ont dû "contourner" de nombreux "points d'arrêt" et le front ne fut définitivedment enfoncé que par la force maximale et à la faveur (si j'ose dire) de la désorganisation induite par la surprise "offerte" par le général Guderian. Ce fut aussi la conséquence d'un commandement plus efficace et peut-être aussi, par la motivation très différente des intéressés. Mais à partir de là... Moi, je ne m'autorise plus à affirmer quoi que ce soit.

On ne doit pas à mon sens évoquer la "Bataille de France" sans citer le commentaire du général Guderian, auteur du fameux plan d'attaque qui consistait à faire passer ses chars le plus vite possible le 10 Mai, "par là où on ne croyait pas cela possible". J'ai aussi su que lorsque son idée fut exposée à Hitler, celui-ci trouva d'abord cela trop audacieux et très imprudent. Il fut très difficile à convaincre. Finalement ("techniquement") Guderian a eu raison, hélas...
-"Les Français? Des lions commandés par des ânes..." ;-)) Pas si mal vu que ça, pour un enfoiré de nazi. Non?
Ceci dit son plan a failli échouer plusieurs fois, mais il a su "se rattraper aux branches" et on a vu le résultat. D'autant mieux que cette conclusion plaisait à l'évidence à beaucoup de membres de "l'élite" du moment, celles et ceux qui pensaient "Plutôt Hitler que le Front Populaire"... Ceci est aujourd'hui "tabou"! Mais ils étaient plus nombreux qu'on ne le pense maintenant et "tous copains", au moins par ce slogan. Ils surent vite le prouver en profitant du désordre. Dans Bordeaux à la fin Juin, un nouveau "gouvernement" poursuivi par un ennemi qui alimentait leur sainte frousse est vite devenu un centre de magouilles ou de complots dangereux. Rien de mieux que la panique chez "ceux d'en face" pour avancer... Non?

WW2 Fr2 2011-08-21 Gal GuderianLe général Guderian, audacieux, original et efficace, il a aussi eu de la chance!

La tendance peu avouée "Plutôt Hitler que le Front Populaire" s'était de longue date très lentement installée un peu partout en France durant les années 1930. Je n'aime pas (du tout) la comparaison de nos années avec les années 1930, mais un triste point commun existe:
Une lâche volonté des "brillantes élites dirigeantes" de suivre le "courant dominant" à la mode du moment, quoi qu'il arrive à la population! Les supporters de l'UMP et du PS sont de fait aujourd'hui des comparables capitulards devant une puissante pression extérieure, militaire nazie autrefois, économique ultra-libérale maintenant. C'est en 2015, encore plus inexcusable:
- L'UE ne nous tient pas avec des divisions blindées mais avec notre bêtise collective et le laisser faire ambiant.

Il me semble que cette forme abominable de pensée a aussi su inciter un certain nombre de gens à ne pas vouloir combattre l'Allemagne des nazis. De là penser que parmi eux certains ont alors commis le crime irréparable de trahison, avant même la création du régime de Vichy... Je crois que c'est arrivé. Qui a fait ça? Là, pour prouver quelque chose... Il est cependant connu que l'Etat-Major Français disposait dès le début de 1940 du plan d'action de Guderian. Un très secret (ça valait mieux pour lui) "informateur" Allemand qui voulait trahir les nazis, avait transmis ces "bons tuyaux". C'est avéré, pour des raisons restées "indéfinies", ils n'en ont pas tenu compte et ce fut une terrible grosse boulette.

Pourquoi? L'ont-ils fait exprès? Qui va savoir...? Peut-être tout simplement croyaient-ils que la démarche de Guderian n'était qu'une fable, "impossible de passer par là!" Car c'était plus qu'audacieux, très imprudent! L'aviation des Français pouvait tous les "shooter" dès le début là où ils fonçaient, les chars roulaient les uns derrière les autres sur un intinéraire étroit dont ils ne pouvaient pas s'échapper. C'était alors la défaite Allemande cuisante, assurée et rapide! Il suffisait de le décider, rien de plus. Sachant cela je l'aurais fait! (mais c'est tricher! En 2015 j'en sais beaucoup plus qu'eux...) Qui va savoir comment aurait évolué la seconde guerre mondiale? Avec des si... Ce qui est arrivé est arrivé, et inversement.

Arrestation de Flensburg en Mai 1945Ce qui est arrivé, c'est ça! Le 22 Mai 1945, l'arrestation du gouvernement de l'Amiral Dönitz!

Tout cela pour dire que faire de la stratégie de comptoir, ça sert à quoi? J'ai mon idée. Dernièrement au Panthéon, le roitelet François-Scooter nous a fait de la "com-commémoration". Je constate ne pas être le seul à mal supporter d'entendre ces gens-là se moquer régulièrement et toujours plus des vrais Résistants, au lieu de s'occuper rationnellement de ce qui se passe maintenant! Cette ambiance de mensonge permanent sur tous les sujets, même sur ceux pour lesquels il n'existe plus d'enjeu, je suis indigné. Une fois de plus on nous a servi le plat "Massilia". On mangeait certainement mieux à son bord!

Ceci dit il reste difficile de savoir dans toutes les célébrités de l'époque QUI étaient les héros du charlatanisme. Certes! Peu nombreux. Mais c'est sûr, il y en avait dans le groupe du Massilia et pas seulement là. Autant les trois autres personnalités qui furent il y a peu "invitées" au Panthéon sont absolument irréfutables, autant avoir fait partie des voyageurs du Massilia en Juin 1940, ça ne me semble pas une "référence de sérieux". ;-)) Je le sais parce que j'ai été Marin et que dans la profession, on sait ce qui s'est réellement passé. Pour avoir osé l'écrire en commentaire sous une page de blog dernièrement, j'ai été traité en poisson pourri, par ignorance, arrogance et tendance maladive au déni de réalité...

Un certain petit milieu de la "gauche caviard" et très au-delà, accompagné par les abrutis qui veulent que tout dans la vie soit toujours simple et sans nuance, affirment que les voyageurs du Massilia avaient des projets stratégiques de Résistance et qu'ils voulaient reprendre ou continuer le combat à partir de l'Afrique du Nord. Et de plus ou moins bien nous "détailler" cette fable. Hum-hum...

WW-II Massilia Fr2 2014-03-25 Le Paquebot en 1942Le Massilia en 1942, navire civil arborant son pavillon neutre sur le flanc...

Les gens qui ne savent pas comment naviguaient ces marins, ne peuvent pas savoir à quel point on se paie leur tête! C'est étrange, par exemple les documentaires ou les films qui nous racontent tout cela ne font jamais parler les anciens membres de l'équipage du Massilia. ;-)) Faut-il aussi citer Christiane Rimbaud? Ils ont aussi régulièrement tendance à vitupérer contre la "propagande Russe" à propos de l'Ukraine... De qui on se moque?

Plus étrange encore, ce que les gars du bord, du Commandant Ferbos au jeune novice en cuisine, les héros, ce n'est pas (pas vraiment) le type de personnes qu'ils ont vu monter à bord... ;-)) Qui dit la vérité? Les notables politique d'aujourd'hui et un avocat arrogant et menaçant? Ou les Marins du Commerce de Mai et Juin 1940 qui eux, ne faisaient pas de la stratégie de comptoir? Et qui ne savaient pas tout ce que nous savons maintenant des nombreux secrets de la seconde guerre mondiale...

C'est la raison pour laquelle j'ai pensé utile d'écrire cette page et celle spécialement consacrée au voyage du Massilia, pour rappeler quelques données techniques de l'époque, connues seulement par les marins et qui ne sont jamais "exposées" ni mises à la connaissance du "grand public", naturellement ignorant de ce qu'est la Marine et ce que c'était à ce moment là...

Winston Churchill Fr3 le 20 Oct 2014 et Roosevelt 2Churchill et Roosevelt. La croisière s'amuse? Ca, c'était de la photo... ;-))

Du début à la fin de la seconde guerre mondiale, non seulement PERSONNE NE SAVAIT COMMENT CA SE TERMINERAIT, mais celles et ceux qui en parlent maintenant "doctoralement" ;-)) oublient trop souvent que les dirigeants en place à l'époque l'ignoraient aussi, fatalement! Et les vaincus que nous savons.. Encore plus! ;-)) Nous en 2015, savons presque toutes les données géostratégiques du moment et pour les deux bords.

Les "décideurs" du moment ne savaient avec précision (mais pas toujours) que ce qui se passait de leur bord et ils étaient souvent "aveugles" ou plus ou moins "intoxiqués" pour ce qui était chez "ceux d'en face". Seuls l'espionage (et les trahisons locales petites et grandes) et ce qu'ils faisaient de ce qu'ils pouvaient apprendre, leur permettaient d'y voir un peu plus clair. Et encore, pas toujours! L'Etat-Major Français savait ce que "mijotait" Guderian mais il n'en a rien fait. Staline fut averti de l'opération "Barbarossa", (sauf la date semble-t-il, ce fut le "travail" de Richard Sorge) mais il n'y a pas cru et lui aussi, il n'en a rien fait. Cornichon! (lui qui pensait manipuler les nazis avec le fameux pacte...)

Pendant ce temps, les populations n'avaient rien de plus que la presse locale et le secteur audiovisuel, (encore modeste) c'est à dire la radio-diffusion et les fameuses actualités cinématrographiques pour s'informer. C'est peu. En plus la censure était (fatalement) à l'oeuvre des deux bords... D'autre part écouter les émissions en Ondes Courtes en provenance de "ceux d'en face", c'était interdit! Même si bien sûr ;-)) ça se faisait car... Pour essayer de "bien suivre" les évènements, il n'existait aucun autre moyen. (en plus, gare à quiconque se faisait chopper!) C'est aussi dire qu'à l'époque, surtout en Mai et Juin 1940, on savait, surtout on le voyait et le sentait, que ça commençait fort mal! Mais souvent sans en comprendre les causes.

Seuls des individus particulièrement lucides et plus "au courant" que les autres, Churchill et De Gaulle par exemples, avaient compris que dans le fond, à long terme l'Allemagne des nazis "n'avait pas le coffre". Donc tenir était une attitude plus que "jouable" mais peu le savaient. Le bon peuple un peu naïf des USA ne voulait pas "s'en mêler" et l'exprima N fois? Lucide lui aussi, Roosevelt a vite compris que tôt ou tard, le peuple content ou pas, il lui serait inévitable de le faire car en devenant vainqueurs en Europe, les nazis s'attaqueraient ensuite aux Amériques... Tôt ou tard! Et à trop attendre, le "trop tard" serait terrifiant.

WW-II ARTE le 6 Juin 2014 Alan Turing Bletchley Park (2)L'ultra-secrète Machine Décodeuse d'Alan Turing à Bletchley Park, rien ne fut révélé avant 1974!

Les dirigeants d'un bord comme de l'autre savaient rarement ce que "ceux d'en face" préparaient. Par le stress de la pression induite sur eux, TOUS y ont laissé leur santé... Cela aussi c'est trop oublié. En 2015, des stratèges de comptoir devisent régulèrement sur "il fallait faire ceci" ou "ils voulaient faire cela" etc... Roosevelt dont la santé était précaire, il en est mort. C'est dire! La santé de Staline aussi ne s'en est pas relevée. Des témoins (ses proches, sa famille et son entourage "pro") ont confirmé que la haute consommation de whisky de Churchill était parfois devenue phénoménale. S'il nous reste un très grand mystère de cette époque, ce sera peut-être celui-ci... Comment cela était-il possible? Généralement l'abus d'alcool empêche d'être et de rester lucide puis efficace au boulot et dans la réflexion... Vas comprendre ça!

En face, Mussolini déprimait peu à peu à cause de ses échecs en série tandis que la santé mentale et nerveuse de Hitler aussi, on sait! De tout cela les populations concernées ignoraient généralement presque tout. Comment ne pas comprendre que faire en 2015 des analyses stratégiques sur la seconde guerre mondiale, ce n'est pas rationnel? Sauf pour mentir ou pour analyser après coup avec un point de vue d'Historien, tous les "pourquoi" elle s'est terminée comme on le sait.

Operation Fortitude D8 le 5 Juin 2015 Machine d'Alan Turing Bletchley ParkSite de Bletchley

Plus étonnant encore, ce fut révélé en 1974 à la stupeur générale, Churchill savait ce qu'allaient faire ceux d'en face! Son cynisme et son caractère retors de tricheur compulsif avaient trouvé là, la plus belle occasion de tous les temps d'être mis en valeur! En effet les équipes ultra-secrètes de Bletchtley Park et les belles machines d'Alan Turing, ont permis aux services spéciaux de Churchill de décoder TOUS les messages radio-télégraphiques militaires Allemands, ceci étant durant plusieurs longues périodes entre 1939 et 1945. Qui dit mieux? (en matière de "tour de con" fait aux vrais méchants) Il "avait mis le paquet" et des moyens de tous ordres, presque sans limite pour réaliser tout cela... Un récent film "Imitation Game" (ou le "Jeu de l'Imitation" au Québec) évoque tous ces évènements et qui était Alan Turing, aussi bien que faire se peut...

D'autre part Churchill n'en a rien dit à ses alliés ;-)) et il tenait régulièrement conseil avec un comité très secret (ô combien) pour décider... Ce qui devrait être "laissé faire" pour que surtout les Allemands, ne se doutent de rien... ;-)) Cela fonctionna généralement fort bien, comme "Fortitude" la sournoise opération de désinformation réalisée entre 1943 et Juin 1944, pour faire croire aux Allemands que le débarquement aurait lieu sur le Détroit du Pas de Calais, donc surtout ne pas laisser voir ni même laisser supposer ou imaginer, ;-)) ce qui se préparait vers la Normandie... Ce fut un réel succès, les décideurs militaires les plus proches de Hitler ont "marché", même Rommel qui pourtant doutait parfois un peu...

Operation Fortitude D8 le 5 Juin 2015 FUSAG Direction Fortitude (2)L'Etat-Major Ultra-Secret de l'Opération Fortitude, la tromperie de l'armée bidon dans le Kent et tout le reste... ;-))

Seul l'Amiral Ruge ne fut pas convaincu, bien au contraire! Haut responsable spécialiste en torpilles et en mines, il fut le Cdt en Chef des opérations des mines en mer partout en Europe, devenu plus tard responsable du déminage pour toutes nos eaux ainsi polluées durant des années, ensuite fondateur de la BundesMarine dans les années 1950. Très proche de Rommel dans l'organisation du "Mur de l'Atlantique", Ruge était tout sauf un bon nazi... ;-)) Pour cela, personne heureusement n'écouta ses protestations et mises en garde... Il l'a même écrit plus tard avec beaucoup d'humour. Pour le faire taire ;-)) il fut mis à l'écart en arrêt maladie, aussi à cause de ses graves problèmes de reins... Qui osera dire que les nazis étaient tous malins?

Durant toute la guerre il s'est passé une infinité de "petits évènements" technologiques, (par exemple ce qui arriva avec les U-Boote et le «Metox») qui "cumulés" les uns aux autres, ont plus que probablement aussi su "faire la différence". Ceci reste le plus souvent totalement ignoré du large grand-public et... Des Historiens et doctorants. Ceux-ci étant généralement de purs littéraires, ne sont tous capables de comprendre le fonctionnement de certains équipements électroniques. Qui est spécialiste en tout? Par suite une partie du "pourquoi" de certaines évolutions de la situation militaire leur a échappé.

Par contre les anecdotes techniques souvent racontées entre marins anciens et jeunes (ceci ne concerne pas que "le secteur marin") et leurs conséquences parfois difficiles à évaluer, ça ne nous échappent pas. Le Metox en est un parfait exemple. Avec l'immense respect dû par exemple à Marc Ferro, lui-même vrai Résistant, n'ayant pas été marin il ne pouvait pas savoir. Donc c'est peut-être à nous de l'expliquer. La guerre n'est pas faite que de la politique, de la ruse et de la "violence directe". Les Technologies et la Science n'ont pas peu compté à l'époque et... C'est encore plus vrai en 2015.

Ruge Friedrich Sous Quatre PavillonsL'Opération Fortitude? Pour résumer, ce fut une combinaison de canulars, d'opérations "d'intox" et "tours de cons" en tous genres, tels que l'armée bidon stationnée un peu partout dans la région du Kent, constituée de chars, de camions et de péniches gonflables. ;-)) Cet étrange bazar vu d'avion était plus que convainquant... Comme les Anglais savaient que les Allemands n'avaient plus un seul agent au sol sur place, ils surent "en abuser"... ;-))

Fortitude consistait aussi en l'envoi en France de nombreux agents saboteurs résistants tous convaincus que le débarquement aurait lieu entre Boulogne et Calais, en espérant (naturellement et cyniquement) que certains se feraient chopper et bien sûr, qu'ils parleraient. On ne sait pas à quel point Churchill était cynique... ;-)) Un livre complet est même paru pour raconter en détail sa passion pour les canulars et l'emploi de "méthodes de gangster" pour rouler "ceux d'en face" dans la farine. Si il était bien intentionné, il savait que pour vaincre les nazis, il fallait sans doute savoir se mettre "à leur niveau"...

Tout cela n'est pas que sympathique et naturellement, jamais personne du "grand-public" ne l'a su ni même soupçonné, sur le moment! Même nous, qui connaissons "la fin du film", nous n'avons eu accès à ces données stratégiques, que fort longtemps après 1945. Dautre part certaines opérations sont demeurées mal connues du public, par exemple la Bataille du Rio de la Plata, la longue et redoutable croisière du navire-piège Atlantis du Cdt Bernardt Rogge ou pire encore, les coups tordus du Prince Borghèse. A propos... Qui (sauf les spécialistes) sait ce qu'il préparait "pour" New-York?

Les "stratèges de comptoir" ignorent aussi qu'il n'existait alors aucun satellite pour savoir ce genre d'information:

Graf von Spee croisiere en fin 1939La dernière et redoutable "croisière" du cuirassé Graf von Spee à la fin de 1939 

De Septembre à la fin Décembre 1939, bien avant les sous-marins, le cuirassé léger Graf von Spee (ou "de poche", ;-)) pour qui sait mettre "ça" dans sa poche...) sema une mémorable panique sur tout l'Atlantique Nord et Sud en faisant de nombreuses victimes civiles. Personne, n'était plus en Sécurité jusqu'à ce qu'une escadre Anglaise réussisse à le trouver et "le bastonner" dans le Rio de la Plata. (on en a fait un film génial) Ceci l'obligea à escaler à Montevideo, pour réparer et faire soigner ses blessés. Ayant su faire croire à tout le monde qu'elle "attendait à la sortie" avec un effectif beaucoup plus nombreux que réellement, ;-)) la Royal Navy menaça alors de bombarder la ville, si le Graf von Spee ne quittait pas le port au plus tôt. L'Urugay protesta énergiquement, en sa qualité de pays neutre. L'Uruguay n'avait aucun réel moyen de se défendre et le gouvernement de la République Orientale, pas réellement la volonté de se lancer dans la "stupide guerre" des Européens...

En Amérique Latine, cette idée commença alors à s'imposer lentement, ça ne se passerait pas (du tout) comme en 1914-18, quand ils pouvaient profiter cyniquement et commercialement de la sitation en Europe. ;-)) D'autre part ce qui se savait du nazisme incitait à penser qu'une victoire allemande n'était pas (du tout) souhaitable, ceci étant malgré certaines complicités locales tacites et pas souvent avouées... ;-)) Le Brésil fut le premier à comprendre et déclara la guerre aux nazis. Sa marine coula des sous-marins Allemands et il envoya un modeste mais solide détachement en Italie en 1944.

Le Cdt du cuirassé Allemand blessé (lui aussi) et démoralisé, céda à toutes les pressions imaginables et mises en oeuvre. Il donna l'ordre d'appareiller, fit saborder le navire non loin de la sortie du port et il se suicida. Le Graf von Spee explosa et brûla durant plus d'une semaine... Sur place à Montevideo on en parle encore, tellement ils "ont eu les jetons". Les morts du Graf von Spee ont un beau monument sur le port, conçu à partir d'une des grosses ancres du cuirassé et j'en parle d'expérience, quand un navire entre à Montevidéo le Pilote du Port vous montre toujours du doigt l'épave du cuirassé. On y vend même des cartes postales, les photos de cet évènement très spectaculaire. Churchill avait montré sa détermination, il ferait frapper tout le monde ou n'importe qui, si nécessaire!

Graf von Spee SabordageLe Graf von Spee explosa et brûla durant plus d'une semaine devant le port de Montevideo...

A propos de ces aspects complexes de la seconde guerre mondiale, au-delà d'entendre trop souvent répéter "des propos de comptoir", pas une seule fois j'ai entendu ces "grands stratèges" évoquer les problématiques locales souvent très difficiles des pays neutres. En Amérique Latine bien sûr, mais aussi en Espagne. (Franco lucide a rendu Hitler fou de colère en refusant toute ingérence et toute traversée de l'Espagne par... "Pire" encore, ;-)) on s'évada souvent en passant par l'Espagne) En Suisse, le général Guisan transforma le pays en forteresse et fit fusiller 17 traîtres nazis suisses. Pour lui, c'était clair! En Suède la situation fut plus que "sulfureuse". On n'y aime pas réellement aborder ce sujet avec précision... ;-))

Les "grands stratèges" pensent encore moins à la très importante question de Stratégie Navale soudain imposée aux vrais stratèges, les commandements des grandes marines de ce temps. Toute puissance devait avoir des cuirassés. Mais:

Les cuirassés sont-ils encore de bons outils de guerre? Plusieurs autres évènement leur ont prouvé que non...

C'est donc dire que toutes les grandes orientations évoquées 70 ans plus tard par les uns ou les autres pour justifier (ou tenter de le faire) des comportements parfois douteux, elles apparaissaient "fumeuses", fantaisistes, voir impossibles sur le moment en Juin 1940, par exemple vouloir continuer la Lutte à partir de l'Afrique du Nord. Seuls quelques grands initiés "au courant" des données géostratégiques le plus souvent secrètes, savaient que c'était à envisager sérieusement. Avec des SI... ;-)) D'autre part, était-ce réellement possible et "jouable" immédiatement? N'était-ce pas trop tôt? La bataille de Dakar (du 23 au 25 Septembre 1940) fut à cet égard une fort triste expérience.

Appel 18 Juin 2007

Ce gag évoquant les fameux appels à partir du 18 Juin est excellent! Mais... Jamais de pub à la BBC! ;-))

De Gaulle s'est alors senti réellement humilié et les témoins le disent tous, ça lui a cassé le moral durant des semaines, c'est dire! Lui qui était si clairvoyant sur le long terme, pouvait-il prévoir comment les "coloniaux" de là-bas au Maroc et à Dakar tous ultra-soulagés par le "ressenti" du moment, la défaite supposée "stoppée nette" par l'armistice négocié par Pétain, allaient "accueillir" un tel coup de force? Mené avec l'accompagnement de forces étrangères de surcroît? Surtout après un "coup" comme Mers El Kébir le 3 Juillet 1940...

Une fois de plus ce jour-là, Churchill a prouvé sa détermination, il frapperait n'importe qui si nécessaire, même les copains et au moindre soupçon. Horreur! Churchill s'était "mis dans la tête" que toute la flotte française risquait de tomber rapidement aux mains des Allemands. Ce n'était pas vrai, mais en être sûr...

Le plus grand sabordage de tous les temps, car l'Amiral de Laborde était "anglophage" et anti-allemand...

Sabordage Toulon Strasbourg et PanzerLe cuirassé Strasbourg sabordé à Toulon en fin Novemre 1942. Les "éléphants" de la SS sont arrivés trop tard! ;-))

Commentaire d'un stratège de comptoir: "En allant à Alger ce gouvernement n'était pas en exil et conservait l'autorité sur les troupes africaines, qui étaient intactes. Cela obligeait les Nazis a occuper militairement toute la France, donc à la gèrer, soit un tache considérable. De plus, les Nazis auraient alors compté sur une Afrique hostile, avec la nécessité de masser des soldats dans le Sud*. Je rappelle que l'Espagne était non interventionniste...." Note*: Oui, théoriquement... ;-)) Maintenant c'est sûr. Mais peu de gens le savaient et y pensaient. Les nazis auraient certes été bien emmerdés et leur situation difficile à tenir. Ceci dit faire cela était-il possible? Pétain et les autres affreux ne le voulaient pas. Mais je soupçonne aussi que ce n'était pas dans l'immédiat au moins, vraiment réalisable...

Il nous faut écouter les récits de nos familles sur l'immense désordre qui régna sur tout le Nord du pays en Mai et Juin 1940. (Mtre Gilles Devers devrait sans doute écouter ça) Revenons sur terre! J'en ai entendu quelques unes, de ces anecdotes...
- La majorité des gens ont constaté qu'il fallait arrêter ça immédiatement! Quitte à baisser le froc, ce qui fut fait.
- Sans le faire, ils seraient arrivés jusqu'à Toulon avant le mois d'Août et le pays aurait à coup sûr été saccagé du Nord au Sud. Et alors?
Les années suivantes il aurait été impossible d'assurer la bonne maintenance de la Flotte. Interrogez n'importe qui dans la Marine Nationale d'aujourd'hui, l'entretien est une donnée stratégique "de fond". C'était déjà le cas pour la Marine de Darlan, qui était très "hight-tech" dirait-on en 2015! Au Maroc, à Dakar et à Mers el Kébir, les installations locales ne permettaient pas de tout faire et les entreprises sous-traitantes, leurs stocks, leur personnel etc... Tout cela n'était pas partout et on ne pouvait pas (et c'est encore vrai) "déménager" en un clin d'oeil "tout ce qu'il faut" jusqu'en Afrique du Nord! Croyez-vous que les Allemands allaient leur donner un coup de main? ;-)) Tout le monde voulait s'emparer de la Flotte....

Ce jour là, la Luftwaffe constata que "ça" ne se passait pas comme prévu, "ça craint"!

Sabordage Toulon vue aerienne nov 1942

La très vaste Base Navale de Toulon le 27 Novembre 1942. Les tankistes SS n'avaient pas de plan ;-)) et demandaient leur chemin à des gars qui... N'avaient pas une réelle bonne volonté de les aider! Des témoins m'ont raconté ça. Pendant plus d'une semaine la ville a vécu sous le bruit des explosions en série et d'imposantes pièces de métal tombaient parfois en ville et cela fit des victimes. Le nettoyage de toute la ferraille ne fut achevé qu'en 1958! "En parler, pas souvent. Y penser, toujours." Ca les a traumatisés, devoir faire cela à cause de l'indécision à Vichy. En fin Novembre 1942 Pétain a perdu l'occasion de pouvoir garder "la main" et son prestige en ne donnant pas d'ordre et en restant en France. A Alger, on l'attendait! Il a eu... Tout faux!

La flotte aurait été opérationnelle, jusqu'à quand? Là, on rentre dans la complexité! En occupant le Sud dès l'été 1940, les Allemands auraient immédiatement disposé des nombreux équipements et stocks (emportés de Brest et de Cherbourg) présents à Toulon. En Novembre 1942, il n'ont eu que des vivres et... Pas de carburant! (ça, ils l'avaient voulu, ce fut une des causes du sabordage) Ensuite ils allaient probablement peu à peu pouvoir s'emparer du reste ou détruire presque TOUT. Ceci n'est pas arrivé. Sauver le Jean Bart fut déjà "un joli coup", mais qui se souvient de la suite? ;-)) Il fut conservé inachevé "en poid mort" à Casablanca jusqu'en 1945, faute d'avoir ce qu'il fallait pour terminer ses travaux. Et... Pour "faire marcher" et réparer le Richelieu, on "prenait les plumes" du Jean Bart...

Ces données très techniques ne sont pas faciles à comprendre pour quiconque n'est pas marin, mais cela rendait l'hypothèse citée ici pas très réalisable ou... Ca nous aurait coûté fort cher! (déjà que la facture fut "ce que ça fut"... ;-)) A cause du cornichonisme de Vichy, personne n'a eue la Flotte! Mais les amiraux ont tenu leur promesse:
- "Les Allemands n'auront pas la Flotte". Lire les biographies des "amiraux de Vichy", une par une! Avec tous leurs défauts et leurs qualités ou leur aveuglement, ils n'auraient jamais "lâché"! Ni pour un bord ni pour l'autre. Et ça, C'est arrivé!

Torpillage durant la Bataille de l'Atlantique

WW2 Fr2 2011-08-21 U-Boot victimes 2 feuL'Amiral Dönitz, chef des sous-marins, se douta parfois qu'on "le niquait". ;-)) Mais il n'en fut sûr qu'en 1974...

Le 27 Novembre 1942 à Toulon l'Amiral Jean de Laborde a tenu parole. Les amiraux Allemands aussi, ils s'étaient engagés à ne rien faire contre la flotte. Par contre le général SS lui, ;-)) n'avait rien promis du tout. Sauf à son maître de s'emparer de la base de Toulon et de "son contenu". Ce qui se passa alors ne fut (certes!) pas très malin.

La résultante de tout ce que décidait "Vichy" était à mon sens, bizarre... ;-)) Non? Participer à la seconde guerre mondiale en voulant être, ni d'un bord ni de l'autre, était-ce tenable? (en n'ayant "que" la belle flotte convoitée par les autres pour se défendre et les blindés d'un des "partenaires" du jeu de cons chez soi) Et... Combattre les alliés comme c'est arrivé à la Marine Nationale, tout en se disant "on se débarrassera des Allemands tôt ou tard" et "Tant pis pour les juifs et les roms"... Ca avait un sens?

D'autre part, qui a oublié la plus détonnante de toutes les rumeurs françaises de la seconde guerre mondiale? ;-)) Il se disait en effet souvent, que le gouvernement de Vichy en réalité jouait un double jeu pour préparer secrètement et activement la revanche! Et ça, beaucoup de gens y ont cru. Si cette "tendance" exista effectivement "un peu partout" dans le régime, (il y a des preuves, mais ces gens furent discrets, sécurité oblige!) ce ne fut pas (du tout) la politique choisie. Cette rumeur en fait, elle a surtout su "pourrir" la politique de collaboration car en Allemagne, on y croyait aussi... ;-))

Ce combat est resté célèbre, le cuirassé Richelieu attaque le cuirassé USS Massachussett!

Cuirasse Richelieu contre Massachussett Dakar 1940 WW-II Fr3 le 16 Fev 2015

Puis en 1943 il se rend à New-York pour se faire réparer au même Chantier, à côté du Massachussett!

Comment Churchill et de Gaulle auraient-ils pu savoir savoir en fin Juin 1940, ce qu'allait réellement faire le "futur régime de Vichy"? Eux-mêmes ne le savaient sûrement pas... ;-)) Les réactions incohérentes et indécises des "Vichystes" à l'Opération Torch, le débarquement des Alliés le 8 Novembre 1942 en Afrique du Nord, ça dit tout... Les vrais "collabos" n'ont plus eu qu'une option, regarder les Allemands faire et leur confier toutes les clefs! Affreux et minables.

Alors... Un "stratège de comptoir" comme Mtre Gilles Devers, (qui ne sait même pas ce qu'est un navire de combat, de 1940 ou de 2015) est-il prudent de pontifier doctoralement sur ce qu'il fallait faire en juin 1940? J'en doute. De fait "il fait suivre" quelques fables qu'on lui a apprises à répéter, qui comme par hasard nous racontent de belles légendes visant à faire passer des notables charlatans pour des héros lucides et précurseurs, qu'ils ne furent sûrement pas... ;-))

Paris Libere Fr3 le 19 Juin 2015 (3)

Le traître en chef portait toujours une cravatte blanche. Ca au moins, on ne lui reprocha pas!

L'immense pagaille d'un gouvernement qui "déménagea" régulièrement de ville en ville jusqu'à Bordeaux, "avec les Allemands au cul", ;-)) a eu pour première conséquence sa lente dissolution à la faveur de petits complots dangereux et minables, dès qu'ils eurent enfin le temps de "se poser" un peu. La bande à Pierre Laval & Cie a alors su profiter de la situation avec astuce:

Daladier fut démissioné et remplacé par Pétain, "à la demande de Mr le Pdt de la République" disaient-ils... Tout le Nord-Ouest de la France était "cul par dessus tête" et parcouru par des centaines de miliiers de réfugiés et l'armée Allemande les suivait ou les bombardait presque partout en progressant, ou en contournant les quelques zones où ils étaient repoussés. Une fois le front d'origine percé, la guerre moderne étant ce que cela fut, il est vite devenu impossible de les arrêter sauf...

France occupeeOui, c'était une "situation de merde", en plus Mussolini décida de s'en mêler...

En "prenant contact avec eux", avec tout ce que cela signifiait fatalement, ce que fit Pétain dès qu'il fut en place. Il l'a souvent dit et répété par la suite, "il faut expier, car nous avons perdu la partie". C'est un raisonnement que moi... Bof. ;-(( En fait, il "retourna" sans doute à sa façon et tout simplement, ;-)) ce qu'il pensait des Allemands en 1919! Et ceux-ci ne demandaient aussi que ça, arrêter! En 2010 à l'occasion du 70ème anniversaire de cette catastrophe, ARTE a su faire parler des anciens combattants Allemands. On ne les a pas si souvent entendus ceux-là... Ce qu'ils racontèrent est simple: OUF! C'est fini!

Tous Soulagés! Après avoir tous ensemble pété de frousse depuis le 10 Mai, autant que leurs adversaires Français. ;-)) Ceci étant accompagné par la joie naturelle d'avoir vaincu, au moins en apparence. Ce soulagement fut parfois idiot, car certains Allemands furent très décus. ;-)) Par exemple quand ils durent constater que les coffres de la Banque de France à Paris avaient tous été vidés (contenant aussi le pognon aussi des Belges, des Polonais etc...) et leur contenu mis en lieu sûr, par le courageux personnel. (en fait, ;-)) tout cela "transitait" aussi vite que possible dans des conditions rocambolesque jusqu'à Brest pour être embarqué vers les Antilles, les USA et le Sénégal) Les gars qui étaient chargés d'en déménager le contenu vers l'Allemagne, n'ont sûrement pas trouvé ça aussi marrant que moi... ;-))

Un gros "détachement" de spécialistes de la Kriegsmarine suivait la Wehrmacht vers St-Nazaire en se frottant les mains avec une joie délirante impossible à contenir. ;-)) Ils allaient y trouver et saisir le Jean Bart, très grand cuirassé en construction et presque achevé, avec toutes les pièces détachées qu'il faudrait pour l'achever et l'entretenir. Eux aussi furent déçus et furieux! Ils n'y trouvèrent rien de plus que des milliers de cartons vides et autres détritus au fond de la grande cale sèche (sabotée de surcroît) Mais aucun cuirassé neuf! Pour un navire inachevé et (théoriquement) incapable de naviguer... ;-)) Même chose à Brest, où même l'espoir d'y trouver un peu d'or de la Banque de France fut brisé. Et pour conclure, dans la Base Navale, comme à Cherbourg, TOUT ce qui pouvait être emporté vers Toulon ou en Afrique du Nord, le fut!

Il faut peut-être avoir travaillé en Construction Navale pour comprendre cet exploit technique:

Jean Bart evasion en juin 1940Le Jean Bart en construction à St-Nazaire, peu avant l'audacieuse et célèbre évasion. Qui d'autre a fait ça?

D'autre part, probablement "intoxiqué" par la propagande Allemande, Mussolini (son fairplay "très spécial" reste légendaire) décida de profiter de la situation pour déclarer la guerre et attaquer la France bousculée. Là aussi, c'est trop peu connu, mal lui en a pris, ;-)) cela se passa comme plus tard en Grèce, il fut mis "très en difficulté". S'il en fut un pour lequel, il était plus que temps d'arrêter les frais... Là aussi, "si la France avait continué la guerre..." (roman "uchronique" de Jacques Sapir) C'est surtout avec des si... Mais c'est vrai ça aussi, Albert Merglen nous a fait ce très joli documents de 12 pages, que je viens de relire. Son analyse est super intéressante! ;-)) Mais une fois de plus, ce fut rédigé APRES. "Il triche"!

On le sait maintenant tous, certaines actions étaient "très jouables". En descendant vers le Sud comme cela se passait, les Allemands seraient sans doute parvenu assez vite jusqu'à Toulon, mais en y laissant beaucoup de plumes, ;-)) probablement trop pour que la situation reste tenable... Mais sur le moment, qui le savait et en était sûr? En plus cela aurait à coup sûr saccagé presque tout le pays...

Que disent TOUS les témoins directs? (celles et ceux qui ont subi le désordre) Il était temps d'arrêter ça!

Situation de l'Empire Colonial Français durant la seconde guerre mondiale (concis, précis et complet, Wikipedia!) Aux colonies et dans la Marine restée invaincue étaient les vrais points forts. Mais la nouvelle équipe constituée à Bordeaux ne sut pas s'en servir, même plus tard. En plus on le sait, elle n'y tenait pas tellement. La tendance "Plutôt Hitler que le Front Populaire" qui s'était de longue date très lentement installée un peu partout en France durant les années 1930, avait "eu le dessus". En toute inconscience de notables riches bourgeois médiocres et sans éthique, ils décidèrent de "s'appuyer" sur les Allemands. Par la suite, il fut trop tard. Ce sont les Allemands qui s'appuyaient sur eux... Ce duo bancal et infernal avait fort peu de chances (si j'ose dire) de se montrer bénéfique pour le Pays... Et là, ce ne sont plus des suppositions!

Le redoutable cuirassé Strasbourg à Toulon en 1942

WWII Fr3 2014-02-10 Strasbourg ToulonLa moderne, puissante et invaincue Marine de la 3ème République constitua la première force de "Vichy".

Le vieux Maréchal était souvent "tête en l'air", ;-)) disent les témoins les plus précis sur cette question. Mais il était toujours lucide. Il m'est impossible de savoir s'ils mentaient. Ca dépend qui, sans doute... ;-)) Son réel état de santé semblait solide pour son âge. Il réfléchissait lentement et sentait parfaitement qu'on essayait souvent de profiter de sa lenteur... ;-)) Si lui-même le disait... Jacques Sapir "l'a vu nous quitter" assez tôt. Si j'osais m'exposer à cet exercice, j'imaginerais ça plus tard, en 1942 ou 1943.

Mais comme lors "ce qui est effectivement arrivé", on retrouverait une incroyable multitude des possibilités d'action(s) pour chaque participant au conflit, parfois contradictoires et absurdes, toutes souvent sous l'influence du hasard, mais aussi tout bêtement de la météo, là où et quand la situation serait "sensible". Tout militaire expérimenté le confirmera, "air, terre ou mer", la météo a toujours été et reste l'un des facteurs d'imprévu les plus redoutables! (et ça ne concerne pas que la guerre) Au début Juin 1944, un exemple bien connu, "la mère Théo" ne fut pas (du tout) sympa avec les gars qui allaient débarquer... Il a en effet fallu N fois reporter ce que nous savons, puis l'ayant trop fait... Ceci risquait de tourner fort mal et effectivement, certains ne sont pas mort "que" par l'action de l'ennemi... Qui s'en souvient?

Comble de malchance, entre 1940 et 45 CHAQUE hiver "leur a fait" une météo marine exécrable...

Liberty-ship-en-tempête-wLiberty-Ship dans la tempête en Atlantique Nord (de victimes, il n'y eut pas "que" celles des U-Boote)

Ceci dit, en Mai et Juin 1940, si les Allemands furent soulagés, dans le monde entier ce fut la stupeur! Mais la douleur aussi. Comment est-ce possible? Cette question fut souvent posée partout au Monde. La "première armée du monde" (ça se disait) écrasée en quelques semaines! Les gens ne comprenaient pas. Le 15 Juin 1940 tôt le matin de Santiago du Chili à Rio de Janeiro, en passant par Buenos-Aires et Montévideo, la terrible nouvelle s'imprima sur les terminaux télégraphe et telex des câbles sous-marins inter-continentaux:
Déclarée "ville ouverte" par le Préfet de Police la veille au soir, l'armée Allemande est rentrée dans Paris! Grave... En quelques heures, les réactions furent généralement ce qui suit un peu partout en Amérique latine (récit de témoins):
A Montevideo des gens couraient le matin dans les rues en hurlant, "les Allemands sont rentrés dans Paris!" Les cloches des églises ont sonné le tocsin, les curés ont fait dire des messes et beaucoup de gens ne sont pas allés travailler. Puis les églises se sont remplies jusqu'à midi par des gens qui ont pleuré de cet évènement. Les ambassades et Consulats de France ont alors reçu des milliers de télégrammes de soutien et toutes les condoléances imaginables venus de partout et de n'importe qui. Même... Un Ambassadeur et au moins un Consul d'Allemagne exprimèrent dans la presse locale "leurs profonds regrets personnels pour la douloureuse situation présente et l'espérance d'un retour rapide à des relations normales dans l'avenir." C'est peu dire l'émotion...
Par la suite des milliers de jeunes gens envoyèrent des courriers à Vichy, proposant de s'engager pour reconstruire l'armée et préparer la revanche. (je ne suis pas sûr que là-bas, on ait fait suivre ce courrier à Londres... ;-)) Car ce qui fut parfois appelé "le Royaume d'Otto Abetz" était presque né:

L'Ambassadeur d'Allemagne est revenu de 1940 à 1944, Otto Abetz et son épouse. Le look!

WWII Fr3 2014-02-10 Otto Abetz et epouseOtto Abetz adorait la France, aux petits oignons et champignons, même son épouse était française. C'est dire!

S'il reste vrai qu'à Bordeaux en fin Juin 40 l'hypothèse de continuer la guerre à partir de l'Afrique fut au moins étudiée, la nouvelle équipe arrivée au pouvoir par la ruse, décida de "s'appuyer" sur les Allemands soulagés qui n'en demandaient pas tant... Cela aussi s'est dit, en Allemagne bien sûr. Pendant ce temps "les vrais gens" qui en prenaient plein la gueule et savaient rarement les données stratégiques de leur situation, ne souhaient plus qu'une chose, un rapide "retour au calme"! Quand on n'a plus aucune information fiable et tout s'effondre autour de vous, que penser? C'est la m...

Le Président Albert Lebrun voulait réellement résister, mais il n'a pas pu. Pour cela il fallait partir et installer le gouvernement à Alger, alors "c'était la France", puis en faire la base arrière de la résistance armée. C'était voulu et préparé aussi par Albert Lebrun et ses proches. Mais il n'était pas à Bordeaux et ("constitution oblige") le pouvoir principal, c'était le Pdt du Conseil. Quand celui-ci fut remplacé par Pétain, sans l'approbation du Pdt contrairement à ce qui fut dit sur le moment, ces affreux ont tout fait (et réussi) pour empêcher ce pauvre Lebrun de rejoindre un autre navire à Port Vendres en pays Languedoc. Il voulait réellement continuer. Ce fut d'ailleurs pour cela qu'il passa l'occupation en résidence surveillée, puis en prison...

S'il avait pu le faire (ce qui est arrivé est arrivé et inversement) ce pauvre Lebrun ne serait pas oublié aujourd'hui! Il était plein de bonnes intentions, mais il "n'avait pas le coffre", mais aussi pas de chance aussi peut-être... Quelques semaines plus tard, on lui a dit que son poste était supprimé. ;-)) Je me demande ce qu'en penserait Flambi si... Lebrun ne termina donc pas son mandat. En 1944 il tenta de rappeler son existence, mais on ne pensa même pas, à lui demander son avis... ;-))

Lois_Vichystes (pour commencer, "suspendre" la république et "effacer" son président...)

Juin 1940 Fr5 le 16 Nov 2014 President LebrunAlbert Lebrun, dernier Président de la République. Au début Juillet 1940 son poste fut supprimé!

Au début de Juillet tout (ou presque) ce petit monde politique s'installa lentement à Vichy, en se disant que c'était provisoire et ne durerait que le temps d'attendre la capitulation très proche des Anglais. ;-)) Alors, une sorte de clique se constitua pour monter une démarche juridique pour le moins acrobatique et originale, dont le but fut de donner une astucieuse apparence légale au nouveau pouvoir. Ce fut le tristement célèbre vote de l'assemblée nationale réunie dans un casino sous la pression de quelques rumeurs inquiétantes, par exemple la présence de l'armée Allemande non loin de là mais aussi localement, la pression de la police déjà acquise à des nouveaux maîtres. Cette apparence de légalité du nouveau pouvoir, sur le moment beaucoup de monde y a cru... Il est toujours plus facile de croire en ce qui nous plait!

Conspiracy-theoriesComme leur "premier acte" fut l'arrêt des hostilités et le désastre collectif "qui allait avec", presque tout le monde se déclara naturellement content. Encore une fois, l'ambiance du moment n'était pas réellement aux spéculations stratégiques! En fait, sans vouloir trop en débattre car c'est un peu tard, ;-)) ce coup d'Etat (ça y ressemble, même si "sa formule" était nouvelle) ne pouvait probablement pas louper. Le plus étonnant quand on a entendu (les documentaires anciens diffusés par Arte en 2010) par les témoignages de l'époque, c'est sans doute la version des anciens de l'armée allemande. Ces soldats  étaient en effet nombreux à stationner à quelques dizaines de km de Vichy. Mais ils n'étaient pas "aux postes de combat", en aucun cas il n'était question de combattre, bien au contraire! Soulagés et victorieux, tous faisaient la fête et la bière coulait à flot, avec la bénédiction de leur hiérarchie... ;-)) Je veux bien être pendu s'ils ont menti, ceux-là...

Aucun d'eux ne savait ce qui se passait à Vichy entre français. Je ne sais pas ce que vous en pensez mais... S'il n'existait pas là un minimum de complicité (au moins tacite) entre les grands chefs nazis et la nouvelle équipe gouvernementale française, j'en serais bien étonné! Mais pour prouver irréfutablement quoi que ce soit de ce genre 75 ans plus tard... Ceci dit il reste aussi connu que les nazis n'ont jamais eu réellement confiance au régime de Vichy, quoi qu'il ait essayé de faire pour les statisfaire! D'autre part en matière de mensonge et de trahison, les nazis avaient une "expertise reconnue". ;-)) Alors... Hors de tout jugement éthique, ;-)) pouvaient-ils faire confiance en une telle équipe en sachant "comment elle fonctionnait"?

Otto Abetz avait prévenu Hitler: "Après avoir serré la main de Darlan, comptez vos doigts!"

WWII Fr3 2014-02-10 Darlan Hitler AbetzL'Amiral Darlan négociait tout! (en position de faiblesse, donc il cédait souvent...)

Là aussi c'est surréaliste, faites un bon effort d'imagination, lorsque vous écoutez et voyez un enregistrement de l'époque, imaginez que vous ne savez pas "ce que nous savons maintenant". Pétain n'avait sans doute pas son pareil pour rassurer les gens quand tout allait mal. Encore plus étonnant, il rassurait le bon peuple qui aurait dû douter de lui et de son entourage. En face, Hitler avait une frousse bleue du vieux maréchal. Entre ces deux anciens combattants de la précédente guerre, le petit jeune avait peut-être trop bien su conserver la peur du grand ancien ennemi d'autrefois...

Furent aussi diffusés quelques témoignages "teutoniques" de la rencontre de Pétain et Hitler à Montoir puis de l'Armistice du 22 Juin 1940 dans le célèbre wagon restaurant (qui ne servait plus que des couleuvres) à Compiègne. Question de dignité, les Allemands ne fouillèrent pas leurs interlocuteurs, mais... Quelques personnages armés jusqu'aux dents étaient présent et ils "ouvraient l'oeil"! Hitler craignait en effet que Pétain ne lui tire dessus. ;-)) Là, on est fort loin de la toute cordiale tonalité des actualités cinéma du moment! Peut-être l'intéressé y a-t-il pensé. (qui va savoir?) Mais, je ne suis pas sûr que le vieux en aurait eu le temps... Même chose à Compiègne, où cette précaution maintenant on le sait, elle était encore plus ridicule. Les généraux et amiraux Français n'y sont venus que pour baisser le froc et certains le prouvèrent malheureusement ensuite, ;-)) avec aucune arrière pensée réellement combative...

Par la suite il fut prouvé que pour certains participants du régime de Vichy, ainsi consentir à baisser le froc à Compiègne le 22 Juin 1940 n'était qu'une mesure stratégique temporaire de toute "mauvaise foi", ayant pour but réel de mieux "rebondir" ensuite "contre les boches". Mais ceux-là ne furent jamais "au premier plan". Et... Lisez la liste des conditions de l'Armistice qui furent acceptées! Dur... N'est-ce pas? La carte montrée ici-même un peu plus haut en dit long en un seul coup d'oeil.

Cela se sait par la rumeur, on a conservé de l'expérience "quelques morceaux choisis"...

Etrangete juridique d'aujourd'huiCe bouquin assez récent dévoile un héritage juridique insolite et qui dure, plus "riche" qu'on le croit...

Il reste possible de disserter longtemps sur les très nombreux évènements petits et grands beaucoup trop méconnus de la seconde guerre mondiale, qui parfois dérangent et font l'objet d'un révisionnisme beaucoup plus sournois car moins visible que les conneries dites "négationistes" de la contestation de l'existence du génocide mené par les nazis. Ces faits là doivent être rappelés par ceux qui les savent, ne serait-ce que pour essayer d'empêcher les notables pourris en 2015, mentent eux-mêmes sans risquer une bonne correction des faits. Ca sert aussi à ça l'Histoire!

Dire que Pétain conserve en 2015 un nombreux club de jeunes "supporters", je pense là au site web français le plus insolite de tous découvert sur la vaste toile il y a quelques années, ;-)) non seulement cela n'augmente pas le nombre des victimes, mais ça ne fait revenir personne! Pétain en effet est aussi présent sur Facebook, ;-)) ce qui ne s'invente pas. C'est aussi dire qu'il sait encore nous faire avaler des couleuvres car, pour y jeter un coup d'oeil, il faut faire partie de ses amis... ;-)) LOL.

Ceci dit j'ai vérifié et fait vérifier tout ce qui était possible, du contenu du "site du maréchal". Tout y est exact sauf sûrement, leur interprètation de sa pensée et de ses réelles motivations. Là, "ça se discute"... ;-)) Ca n'engage pas tous les lecteurs, mais c'est "à lire" pour mieux comprendre un autre temps et un régime qui fut sans doute de plus en plus autoritaire, parce qu'il avait de moins en moins d'autorité réelle... Quant à leur vision stratégique à long terme... ;-))

A Vichy certains s'en doutaient, mais peu avaient réellement prévu ça (et Pétain n'en fut pas):

Capitulation fin 3eme Reich TF1 le 7 Mai 1945-2015 Reims General Jodll (2)Le 7 Mai 1945 à Reims la pénible mission du Général Jodll, signer! Avec Keitel, il devra expier...

Le régime de Vichy faisait semblant de vivre une époque normale et d'être 100% maître chez lui, j'ai une collection de la presse de son temps qui le prouve. L'excellente revue hebdomadaire d'avant guerre, l'Illustration ne s'en est pas relevée, savait le montrer. On peut la retrouver sur la vaste toile de l'Internet, mais c'est mieux d'avoir un numéro de 1942 en main. ;-)) On a même l'impression que l'armée des nazis n'était pas là, c'est dire! C'était très bien fait et reste intéressant. D'autant plus que si on lit entre les lignes, on y trouve d'étranges et ambigûes allusions à "quand ils seront partis, ceci ou cela sera possible". Qui ça, "ils"? ;-)) Plus explicite est le dos de la page de couverture, la moitié de la page est consacrée aux conditions financières et démarches d'abonnement, selon que l'on réside au Nord ou au Sud de la fameuse ligne de démarquation... Une affaire pas si simple car théoriquement, sauf par des démarches pas simples à solliciter humblement auprès des "autorités d'occupation", même l'argent, le courrier ou les journaux ne pouvaient pas passer...

Charles De Gaulle dans ses mémoires (lui, il savait écrire!) donne son point de vue qui résume tout à mon sens et... Cela devrait nous servir de leçon aujourd'hui! Que disait-il? "Le gouvernement à Vichy nous a appris une chose très importante, il ne faut jamais négocier quand on est en position de faiblesse. Ils négociaient en permanence avec ceux d'en face sur tous les sujets, ils finissaient fatalement le plus souvent par être obligés de reculer, même les plus retors de ce club..."

Il doit aussi être mieux su que les deux légendes, "la France entière résistante", puis "la France entière collabo", ça n'exista pas! Par contre, chacun faisait le plus souvent "le gros dos" pour s'en sortir à bon compte et... Dès que les allemands du coin tournaient le dos, ;-)) aucune occasion de piétiner leurs interdits ne fut négligée... Celles et ceux qui le pouvaient faisaient toujours quelque chose de fort. Alors, qui va s'étonner qu'il fut toujours possible aux nazis de trouver des bras pour les aider, en France aussi? C'est arrivé partout.

Que font nos notables politiques depuis presque quarante ans en face des lobbies sans éthique aucune et des puissances de l'argent? Ils cèdent toujours. Eux aussi font semblant de vivre dans une normalité qui n'existe pas! En plus en 2015, contrairement à "Vichy", (l'Amiral Bléhaut le prouva et ne fut pas le seul!) plus personne ne semble résister à la puissante pression extérieur. N'est-ce pas un peu fort de café?

Ce militaire Russe ordonne à Keitel: "Signez ici, vite et sans discuter!"

WWII Fr5 2012-04-10 fin (2) Keitel signeLe 8 Mai tard le soir, le Maréchal Keitel signe à Berlin, Staline ayant (logiquement) exigé une signature avec l'URSS.

Pour des gens qui nous la jouent "blanc-bonnet & bonnet-blanc" depuis plus de 35 ans et qui organisent N cérémonies de "com-commémoration" chaque année sur le thème, "Ah que Vichy c'était pas beau et que nous on est en démocratie..." Est-ce réellement sérieux? ;-))

Qui à l'intérieur de la Marine Nationale, (à partir de "Marine Vichy" et "Marine Toulon") a fait en sorte entre 1940 et 1944, que TOUT le monde soit payé? C'est-à-dire que les "délégations de soldes" aux épouses et familles des jeunes gars partis aux FNFL, (Forces Navales Françaises Libres) comme aux autres, alors même qu'après novembre 1942, la flotte n'avait plus de navire... Qui faisait "disparaître" un par un les juifs de la Marine Nationale? (ils sont réapparus en 1944...) Quel Préfet de Corse a su faire en sorte qu'aucun juif ne fût arrêté (alors que cela faisait partie de ses missons) sur "son île" durant des années?

Quel est le pays de l'Europe occupée où les juifs arrêtés et déportés furent les moins nombreux et les survivants protégés "ça et là" furent retrouvés les plus nombreux en 1945? La France. Où n'en resta-t-il plus un seul et où aucun déporté survivant ne souhaita revenir? Les Pays Baltes! En plus en 2014, les derniers "grands-anciens" de la SS peuvent défiler dans les rues en uniforme avec leur drapeau, sans aucun commentaire de la très "droit-de-l'hommiste" Union Européenne! Staline aurait été trop sévère avec les Baltes, ou pas assez? Depuis un an, je me demande si une "seconde couche" s'impose... ;-))

Qui à l'ENIM et dans les "Quartiers des Affaires Maritimes" et dans toutes les autres administrations concernées, aux effectifs bizarrement pléthoriques, (un "truc" pour ne pas laisser partir tous les jeunes marins sans bateau bosser en Allemagne au "STO") a fait en sorte que "quelques anomalies comptables" en rapport avec toutes les cotisations, passent inaperçues? Ce qui nous mène à cette question de plus, qui sont les mauvaises filles et leurs chefs dans les bureaux de nos Cies de Navigation, (dont de nombreux navires de plus en plus nombreux naviguaient pour les alliés!) faisaient en sorte que les "délégations de soldes" aux épouses et familles des navigants "dissidents" soient versées?

Capitulation fin 3eme Reich TF1 le 7 Mai 1945-2015 Fiesta du 8 Mai 1945 (2)Le 8 Mai 1945 la nouvelle parvient à Londres, déclenchant une immense fiesta totalement délirante...

Remarquons-nous en 2015 des résistances de ce genre, où que ce soit? Je n'en vois pas, surtout dans les syndicats et les partis qui se disent de gauche, un peu comme au temps du Front Populaire... Des vieux amis anglais m'ont raconté que le 8 Mai 1945 déclencha une telle fiesta collective que des gens ayant peut-être trop bien su fêter ça, certains ont été vus danser à poil dans la rue... ;-)) Il se dit même que la Reine aurait disparu durant 3 jours en faisant la fête avec n'importe qui... Là, je ne sais pas, ça on l'a manqué! ;-))

Ce que sont et ce que font "nos" Syndicats & Viviane Forrester, Chômage Central et Monde du Travail, hier et aujourd'hui!

Avec ceux qui disent actuellement nous représenter, avez-vous confiance? Je ne suis pas (du tout) certain que je vivrai la fin de ce qui se passe depuis 35 ans. Et je suis encore moins sûr qu'on en fêtera la fin... (et comme à Londres, encore moins!) Je n'aime pas le genre de société que nos brillantes élites sont en train de "préparer" dans l'indifférence ou dans l'inconscience générale. Et ces "brillantes élites", elles ressemblent étrangement à la troupe de notables fuyards, tous plus riches les uns que les autres, qui ont embarqué à bord d'un paquebot à Bordeaux le Verdon en fin Juin 1940 avec leurs nombreux bagages, leur coffre, leur famille et pour certains leurs maîtresses, qui essayèrent aussi d'emporter leur voiture!

D'autre part ils se comportèrent envers l'équipage et les officiers, (le plus souvent eux sans aucune nouvelle de leur famille) avec une étonnante arrogance pour les terribles circonstances du moment, compte tenu des fonctions que certains d'entre eux venaient de quitter. Ensuite, après guerre, on a fait passer quelques uns d'entre eux pour des héros... ;-))

Chef des Sous-marins ensuite Grand-Amiral, seul à ne pas collectionner les échecs, devenu pote et héritier du Führer.

WWII Fr5 2012-04-10 fin (1) DoenitzL'Amiral Dönitz, nouveau Chancelier depuis le 30 Avril, "démissionné" par son arrestation le 22 Mai 1945...

Qui étaient au pouvoir en France les années précédentes? Qui nomma ou laissa en leurs fonctions certains de ces grands chefs militaires "insuffisants" ou peu fiables, qui de fait furent responsables de la défaite et qui parfois ont su en profiter pour se faire hisser au sein d'un nouveau pouvoir, pas toujours bien intentionné? Ca ne date pas d'hier que certains "pro" de la politique ont tous les culots. Bah! On a choppé le Grand-Amiral, mais pas Joseph Geobbels, le Grand-Maître du mensonge de son temps. C'est bien dommage. Bien que! Geobbels était capable de s'en sortir, ;-)) tellement il était diabolique. A sa façon, peut-être était-il de bonne foi, mais pour lui-même seulement. ;-)) Il a dit un jour ce qui suit devant des témoins étrangers:

-"Plus le mensonge est gros, plus souvent il sera répété, mieux il sera cru par le peuple..." Quelque part, il est encore écouté! Le moment est venu, je vais d'ici peu m'occuper des mensonges trop longtemps racontés à propos du paquebot Massilia. J'en ai parfois assez qu'on nous mente sur n'importe quoi, même sur un épisode survenu il y a déjà 75 ans...

La seconde guerre mondiale est un sujet vaste. J'ai reçu l'appréciation d'une correspondante qui regrette de ne pas avoir lu ici d'autres évènements trop peu connus. Il m'a été impossible de tout citer, je ne sais pas tout et en faisant cette page, je n'ai pas pensé à tout... Oui, les bombardements massifs anglo-américains sur la France et l'Allemagne, ça avait un côté criminel. Les destructions de Royan, du Havre ou de Dresden etc... Ce n'est pas facile à "justifier". En Allemagne, ça a surtout incité la population à faire bloc derrière son mauvais chef. Etait-ce éthique? Non. Stratégie efficace? J'en doute. Le cas de l'amiral Döntitz est "exemplaire". Presque toute la famille de ce nazi "de pure forme pour gérer sa carrière" a disparu dans les bombardements de Hambourg. Ceci rapprocha toujours plus ce "nazi tiède" de Hitler, jusqu'à obtenir sa confiance absolue. Il ne collectionnait pas les échecs, contrairement aux autres chefs militaires... Qui donna le plus de fil à retordre aux alliés? Lui. Si Dönitz avait obtenu plus tôt les moyens qu'il réclamait... Je ne veux pas le savoir! Churchill voulait qu'on le pende, avec des solides raisons! Lui, il aurait su gagner la partie...

Ca par contre, c'est arrivé "tel que"! Et comme en face de Keitel, un général Français y était!

WW II Fr2 2011-08-29 Japon capitulation 3Le 15 Août 1945 le Ministre Japonais signe le "Total Point Final" à bord du cuirassé Missouri. Ouf! C'était fini!

Au procès à Nüremberg, Dönitz risquait donc la pendaison, comme "les copains". En plus devenir le successeur de qui vous savez... ;-)) Il eut un défenseur inattendu, l'Amiral Chester Nimitz, Cdt la flotte sous-marine des USA dans le Pacifique contre les Japonais. Il témoigna en expliquant au Tribunal que sa guerre sous-marine fut techniquement, exactement la même que celle de son lointain cousin Allemand et qu'à ce titre, il aurait dû lui aussi être "dans le box"... Le Grand-Amiral est revenu de loin... ;-))

A propos des grosses conneries que firent certains soldats US en France, ils sont venus pour protéger les USA donc chasser l'armée des nazis. Pas pour violer nos femmes et nos filles. Qui va croire qu'avec ces dizaines de milliers de jeunes hommes plus ou moins bien élevés et parfois mal formés qui débarquèrent, il n'arriverait aucune "fausse note"? Le général Eisenhower en a fait pendre plus d'un, il ne faut pas l'oublier... (j'aime pas l'anti-américanisme primaire et la russophobie)

J'ai pensé conclure par cette intéressante opinion personnelle, qui fut exprimée en son temps par un officier Allemand en France occupée, durant une longue conversation "à bâton rompu" avec quelques interlocuteur français:

-"Si l'Allemagne gagne la guerre, et nous sommes sur la bonne voie, ;-)) le sort des populations des pays occupés ne sera pas très enviable. L'Europe occupée constitue de fait un somptueux festin pour l'Allemagne moderne, dont la France constitue l'excellent plat principal. Et pour finir, la Suisse en sera le dessert..." ;-)) Ils furent privés de dessert. Le général Guisan, Chef d'Etat-Major de l'armée de la Confédération Helvétique, y veilla tout à fait personnellement. Ce fut lui, le plus grand de tous les généraux vainqueurs de la seconde guerre mondiale. Il a su y participer... Avec tout le recul nécessaire.

Le Piège du Massilia (ou la polémique clignotante) & Mort aux cons! Et Vive la France!

Revenons aux années 2000! L'un des initiateurs de "l’Appel des Appels" (signez!) est psychiatre et psychanalyste. Il déclara (entre autres choses) sur le moment, que cette "manie" de vouloir tout évaluer, tout classer et tout comptabiliser est révélatrice d'une tendance collective maladive, pour ne pas dire psychopathologique des "élites dirigeantes". Comme c'est étrange! Pour ces brillants esprits il faut TOUT évaluer Mais... SAUF eux et le résultat global de leur action. Cherchez l'erreur... Au Japon, quand des "décideurs" sont impliqués dans de graves problèmes, ils font des excuses publiques et le plus souvent ils démissionnent "sur le champ". Que constate-t-on en France? Le plus souvent il ne manque plus que "le bras d'honneur".

Verite baillonneeNous sommes pourtant le seul pays du Monde où les notables politiques se permettent de donner des leçons de droits de l'homme au Monde entier! Faut-il en rire? Non! Ces brillantes élites qui se plantent toujours, trouvent tous les prétextes pour espionner les Citoyens, ce n'est peut-être pas un hasard si on laisse tout faire aux fanatiques religieux depuis plus de 25 ans.

Vous n'avez rien à craindre car vous n'avez rien à cacher? Peut-être oui, peut-être non... Mais si vous pensez réellement cela, vous êtes sûrement de ceux qui ne craignent pas la destruction de la Liberté d'Expression parce que... Vous n'avez peut-être jamais rien à dire, absolument rien. Et ça, c'est grave pour vous, mais aussi pour quiconque a réellement quelque chose à dire.

René Char:"Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égard ni respect."

Bien Navicalmement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu...

piafmatin

Plan de "Souvenirs-de-mer" & Plan de "Marine Inconnue"