Je ne crois pas une seconde que "Ca" va améliorer la condition pénitentiaire et la gestion de nos prisons! Pas du tout! Je suis même certain du contraire... Ben oui, Dimanche matin (journal radio de France Inter) j'ai cru entendre dire qu'il s'agissait d'une protestation en rapport avec ce douloureux sujet, contre la prochaine mise en service de la nouvelle prison de Vivonne. Ah bon?

Vivonne_prison

Ce samedi 10 Octobre en fin d'après-midi, je suis arrivé à Poitiers vers 17h00. Je suis allé à la bibliothèque communale "François Mitterrand", puis en passant rue des Cordeliers vers 18h10, le piéton que j'étais a assisté (médusé) à ce qui se passait en haut de la rue de la Cathédrale:
Une joyeuse troupe d'une cinquantaine "d'allumés" faisait beaucoup de bruit, toutes et tous déguisés avec des couleurs vives, quelques uns étaient cagoulés et les autres masqués, avec même de jolies copies de masques Africains. J'ai même cru qu'il s'agissait d'une amusante farce d'étudiants, ça se fait en effet à Poitiers un peu comme à Namur. Tout y était, les pétards, les fumigènes rouges etc.
Si le côté farce de l'évènement était tout à fait indéniable et l'ambiance de ce groupe était effectivement très festive, leur activité du moment m'a stupéfait:
Ils étaient en train de frapper méthodiquement et joyeusement toutes les vitrines des commerces du coin à coup de masses!
DSC01455_affiche_Vivonne

Cette affiche vue sur une cabine téléphonique, annonçait clairement le côté tordu de l'évènement.

Les passants à cette heure là (il était 18h10) étaient très nombreux, hommes femmes et enfants de tous les âges. Nous étions tous absolument comme pétrifiés par la stupeur. Heureusement que ça n'arrive pas souvent, surtout à Poitiers! Je reste absolument surpris qu'il n'y ait eu aucun blessé d'ailleurs. Personne bien sûr, n'a osé levé même le petit doigt pour essayer d'empêcher ça. Ca n'aurait pas été prudent je suppose...
J'ai eu le réflexe de sortir mon mobile pour prendre une photo, mais je me suis abstenu. C'est bien dommage car c'était incroyablement spectaculaire. Je n'avais pas envie qu'ils me le fassent bouffer, mon mobile...
Ils ont particulièrement "soigné" la boutique de Bouygues Telecom, dont le personnel a réellement dû avoir les jetons... Tout le monde a commencé à avoir peur.
DSC01453_Bouygues_Poitiers
Pour ma part, je me suis particulièrement inquiété lorsque j'ai vu arriver les CRS qui arrivaient, venant du côté du centre commercial les Cordeliers, avec "tout ce qu'il fallait" pour agir. Les trois premiers CRS, les plus avancés, gueulaient aux passants:
-"Dégagez le passage! Dégagez le passage!!"
Et certains ne bougeaient pas. J'ai le souvenir de l'un d'eux, restant stupidement planté au milieu de cette rue piétonne avec la poussette de son enfant... Il y a vraiment des botanisants à Poitiers. Par prudence, je me suis tenu dos au mur.
La visière protectrice de leur casque était encore ouverte. J'ai donc vu de très près le visage du premier CRS, il était évident qu'il avait peur... Et ça, c'est toujours très mauvais signe. D'abord les CRS* ne sont jamais des froussards, aucun d'eux n'aura peur sans une solide raison. Ensuite, c'est là que peuvent arriver les très mauvais coups par erreur. Ca tombe alors facilement sur le quidam qui n'a que le tort d'être là par hasard et de ne pas comprendre qu'il faut s'écarter...
crs_sarkozy_cpe
Quand j'ai vu qu'une partie de ce groupe de fachos commençait à "traiter" les première vitrines en direction de la place De Gaulle, personne ne bougeait, je suis allé dans cette direction pour dire en entrant dans les boutiques du bout de la rue:
-"Il faut fermer! Fermez immédiatement votre magasin et baissez vos rideaux de fer!"
Dans ces cas là, l'inertie des gens surprend et énerve aussi. Les commerçants ne réagissaient pas, et ne savaient pas pourquoi... A l'un d'eux j'ai dit:
-"Vous croyez que je vous dis de fermer et baisser le rideau immédiatement, c'est pour rien?" Pas de réaction. Bon! On a fait ce qu'on a pu, tant pis! Cela dit si moi en étant commerçant, je voyais soudain un type entrer et me demander de fermer immédiatement ma boutique...
- Enfin! Ils ont su pourquoi quelques minute plus tard.
Les fachos se sont ensuite tous lentement et plus ou moins discrètement dispersés sur la Place De Gaulle et un peu plus loin, en étant suivis de près par les CRS et toute la police de Poitiers. Ils sont arrivés très vite mais trop tard bien sûr, car tout s'est passé extrêmement vite. S'il manquait encore une preuve du professionnalisme de ce groupe d'agités du bocal, en voici une!

Palais_Justice_Poitiers

Palais de justice à Poitiers, la devise nationale "Liberté Egalité Fraternité" est à peine visible sur sa façade, effacée. C'est tout à fait révélateur...

Ils avaient pour la plupart sur eux des grands sacs en plastique, des sacs publicitaires de commerce, dans lesquels ceux qui se dispersaient mirent "vite fait bien fait" leurs déguisement multicolores et leur masques. Ils se sont ensuite peu à peu et avec astuce (j'en ai suivi deux) mêlés à la foule des badauds. Les "miens" sont ensuite allés se balader à la FNAC après avoir donné leur sac à deux gars en voiture!
J'en ai aussi vu 4 ranger le sac de leur matériel marqué "Camailleux" (ou une autre marque de fringue) dans le coffre d'une voiture garée non loin du palais de justice...
Avec cette méthode, la police s'est retrouvée toute bête, incapable de les chopper malgré les rues barrées etc. Cela dit la police a quand-même réussi à en chopper quelques uns. A ceux-là, puisque le problème des prisons semble les intéresser, je souhaite une excellente séance de travaux pratiques avec un long séjour gratuit dans l'établissement de Vivonne aux frais des contribuables. Ils auront ensuite de quoi ils parlent.

DSC01456_affiche_VivonneFestif... Est-ce bien sûr? Les commerçants ont-ils trouvé cela festif?

D'autre part s'en prendre comme c'est arrivé avec autant de violence à la boutique de Bouygues-Tel, c'est pour le moins déplacé! Ce sous-ensemble du groupe Bouygues n'a que fort peu de rapport avec l'autre, celui en charge des prisons. Effectivement cette façon de gagner beaucoup d'argent avec les prisons est un scandale, ce que fait le groupe Bouygues. Mais il aurait tort de s'en priver car...:
- Qui leur a confié cela? Le gouvernement et tous les cornichons qui ont voté pour cette clique!
Si le sarkozysme mérite effectivement des "méthodes musclées", c'est par les muscles dans la tête c.à.d. avec de la matière grise, que ça doit commencer. Pas en cassant les vitrines des commerces et le mobilier urbain au hasard. Il est évident que ces gens ne sont pas de Poitiers (je serais même surpris s'il y en a un seul du coin dans ce tas de fachos) et que ces casseurs sont véritablement des professionnels peut-être spécialement payés pour cela.

Dati_Prison_2009_05_04
Sans doute étaient-ils à Strasbourg durant la réunion de l'OTAN au début de l'année, quand ils ont entièrement saccagé tout le quartier du Pont de l'Europe. J'ai déjà dit ici ce que j'en pensais, à savoir que l'OTAN est une institution utile et moins nuisible (de fort loin) que ce connards dingues soi-disant gauchistes, manipulés par on ne sait qui dans des buts parfaitement indicibles ou inavouables.
Les méthodes nazies que j'ai vue samedi soir à l'oeuvre dans Poitiers, sont bien le signe d'une société malade et la preuve que le poisson commence à pourrir par la tête, comme ça se dit en Chine. Qu'on tolère l'existence de tels groupes, ça me sidère. Moi qui ait beaucoup voyagé, j'aime autant vous dire que ce que j'ai vu hier à Poitiers, je ne l'ai jamais vu ailleurs, sauf peut-être en Yougoslavie mais c'était sous une autre forme. D'autre part dans de nombreux pays lorsque "ça" se passe comme ça, la police tire à vue. C'est dire qu'ils ont de la chance d'être ici, où de fait on les laisse faire. Pourquoi?

crs_au_boulot
PS*: Ah! les CRS... Quand j'étais animateur de formation technique chez Alcatel, j'ai eu comme stagiaires les techniciens radios des services techniques de la SNCF, la DDE, EDF, les pompiers, la police, une fois la gendarmerie (ça c'était très intéressant) mais aussi une troupe de CRS!
Ces derniers furent sans doute mon groupe de stagiaires le plus insolite. Ils étaient 8 et tous ont amené des spécialités régionales, nous avons fait un mémorable et excellent repas improvisé dans la salle. Quand on les a connus de près, on les voit "autrement". Tout le monde ne connait pas leur côté sympathique, convivial et bon vivant, qu'ils savent dissimuler avec le plus grand soin. Si un jour l'un d'eux publie ses mémoires et raconte leur "comment ça se passe", je vous jure que ce sera intéressant... J'adorais faire parler mes stagiaires et leur faire me raconter leur métier, ce qu'ils firent souvent avec talent et parfois drôlerie, à commencer par les CRS.

-"Nous sommes des chiens de garde, et on nous fait souvent mener une vie de fous" me disait l'un d'eux...

- Défenseur de l'Occident Chrétien? (le 16 Août 2011) & A quoi servent les prisons?
- Poitiers 1 Je ne suis pas certain que... (le 10 Octobre 2009)
- Poitiers 2 L'évènement dans son contexte

Bien amicalement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu

PLAN de "CONFLICTUALITIC"

piafmatin

Au Japon, quand des "décideurs" sont impliqués dans de graves problèmes, ils font des excuses publiques et le plus souvent ils démissionnent. Que voit-on en France? Le plus souvent il ne manque plus que "le bras d'honneur"... Nous sommes pourtant dans un pays dont les notables politiques se permettent de donner des leçons de droits de l'homme au Monde entier! Faut-il en rire? Non!

René Char: "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égard ni respect."