La fameuse "Régle d'Or" est un des plus "tordus" de tous les gadgets "à la mode" depuis trop longtemps dans le cadre de la politique ultra-libérale de l'Union Européenne. (page du 24 Sept. 2011, m.à.j. le 2 Octobre 2012, car c'est le moment) Les brillantes élites qui nous gouvernent adorent se payer de mots creux et se complaire dans la langue de bois. Certes, l'expression "règle d'or" est agréable à entendre. Mais le seul fait de trouver joli à écouter un mot n'en fait pas en soi, le support d'une idée intelligente.

Voir la gauche molle s'allier à la droite corrompue pour nous faire avaler le traité Européen de gré ou de force via un parlement qui "devra" de toutes façons se plier aux desiderata de la "Commission de Bruxelles", est-ce que cela doit réellement nous étonner? C'est ça la démocratie? Non, c'est la "démocrassouille". Le mépris du Droit élémentaire des populations à disposer d'elles-mêmes et un culte de l'argent roi toujours plus frénétique, règnent sur une Europe soumise aux affairistes.

Conseil_Constitution

Durant la première semaine d'Août 2012, jeudi le Conseil Constitutionnel a donné son feu vert officiel à la règle d'or budgétaire imposée par le nouveau Traité Européen. C'est un signe on ne peut Clair. Pour le centième jour de quinquénat de "Flambi", nous avons la confirmation d'un fait simple que je redoutais. Si le nouveau pouvoir a perdu le "Mauvais Genre" qui caractèrisa le règne de Zébulon-Sarko, la ligne de conduite de l'économie en réalité, demeure ce qu'elle est depuis trente ans. Dans l'immédiat donc, les possèdants peuvent être rassurés, absolument rien de tout ce qui est dangereux et contestable dans le fonctionnement de nos sociétés ne sera remis en cause... (à quoi ça sert, les élections?)

Flambi_arrival_BFM_TV_2012_05_15_11_50

Un prise de fonction spectaculaire, pour faire quoi? Les premières farces commencent et Mondebourg rame...

Règle d'or? Parler d'or pour ce concept, quand on y réfléchit un peu, c'est comme si on jetait de la poudre d'or dans les toilettes et tirait la chasse ensuite. Que dire de ça? "Ca va pas la tête"? Effectivement! Que ce soit à titre individuel ou à titre collectif, peut-être surtout en tant que Nation, on ne saurait dépenser longtemps plus qu'on ne gagne, sans se "fabriquer" à moyen ou long terme de très graves problèmes. Et si cela dure trop, à tous les coups il faudra "trouver" des victimes pour abandonner l'argent perdu, pour ne pas dire que certains participants à un jeu de cons devenu trop souvent obligatoire, vont se faire "entuber"... A notre époque la "Valeur Argent" est plus que sacralisée à l'extrême, c'est dire que c'est probablement plus grave que cela ne l'a jamais été. D'autre part cet état de fait élémentaire ne saurait être contourné, lorsque absolument RIEN n'est fait au niveau National depuis plus de trente ans, pour maintenir l'existence des véritables rentrées d'argent dans le pays et qu'on achète toujours plus à l'Extérieur! C'est avec raison que François Bayrou nous rappela en 2012 (trop souvent semble-t-il, car il paya très cher cette vérité qui dérange, soulignée courageusement mais sans assez précautions ;-)) qu'en France on produit de moins en moins, donc on achète de plus en plus à l'extérieur, et que cette situation n'est absolument pas tenable à terme. Imposer l'équilibre du budget dans ces conditions, ça n'a aucun sens! Veut-on vivre comme Tahiti? Ce n'est pas vraiment un modèle à suivre.

Crise_I_TELE_2011_08_19_banques_fr

Le 19 Août 2011 cette estimation pouvait certainement être "discutée" mais, "ça craint"...

Sur le seul principe, (je ne suis pas obtu) je ne suis ni réellement ni totalement opposé à une obligation constitutionnelle d'équilibre budgétaire. Mais! A l'impossible nul ne doit être tenu. Dans les conditions actuellement imposées par l'Union Européenne, inclure ce carcan dans la Constitution des Etats membres, ça rime à quoi? C'est se créer une contrainte de plus sans contrepartie, car je n'ai pas remarqué le plus petit flêchissement dans la mise en oeuvre des dogmes néolibéraux qui plombent nos Economies Occidentale depuis les anénes 1980. Comme la saignée qui achevait les malades qui se confiaient aux plus mauvais médecins du 17ème siècle, on continue à faire comme avant sans souci des conséquences. Aux fous!

Nous sommes de plus en plus nombreux à en avoir "ras la casquette", de la chanson ritournelle "il faut rassurer les marchés"! On nous la repasse en boucle depuis bientôt deux dizaines années!! Maintenant, même Susan George de l'association ATTAC se moque de ça joyeusement. Pourtant, il n'y a pas "seulement" de quoi en rire. Ca devient grave.

Susan_George

Susan George

Elle a un jour comparé le Marché Financier à un bébé très capricieux qui pleure en permanence jours et nuits de plus en plus fort pour avoir le biberon et qui en veut toujours plus... Et dont les parents qui cèdent toujours tôt ou tard, finissent par le rendre ainsi très malade.

N'est-ce pas ce qui arrive? D'ailleurs, si à la "City" de Londres, eux-mêmes commencent à se poser des questions, il existe quelques raisons! Il était temps de penser à la nécessité impérative de revenir sur un certain nombre de dérégulations déraisonnables organisées depuis les années 1980. Il FAUT séparer TOTALEMENT les fonctions de "banque d'affaires" et "banque de dépôt", comme le Président Roosevelt l'avait fait en son Temps pour re-sécuriser l'Economie. La publication récente du Rapport "Vickers" peut se passer d'autres commentaires de ma part sur le fonctionnement pour me moins farfelu, capricieux et dangereux du "Marché", adoré au-delà de toute raison. Tout de même, certaines pratiques passées dans les moeurs ressemblent plus à un jeu de casino qu'à un véritable Marché! (CDS, transactions autorisées à découvert" etc.)

Gold_Calf_veau_d_or_de_la_bible

Les adorateurs du Veau d'Or de la Bible

Nos journalistes et tous les experts et supposés tels en matière d'économie à qui notre "monde médiatique" et ses journalistes donnent le plus souvent la parole, (on n'entend que ceux-là aux heures de grande écoute!) semblent toutes et tous avoir perdu leur religion pour ne plus adorer qu'un seul Dieu, qui me rappelle le "veau d'or" de la Bible. C'est à dire à quel point est inquiétant ce Dieu du pognon dont l'image ici-bas est le sacro-saint Marché, devant lequel tout le monde doit se prosterner chaque matin. Ces gens se feraient sans doute tringler par Satan pour satisfaire le Marché. J'ai de plus en plus le sentiment qu'ils ont oublié même ce que c'est le Marché et surtout, à quoi ça sert!

Adorateurs_de_Satan

Ses adorateurs se feraient tringler par le Diable pour satisfaire le marché (ça craint dans ce film)

Un professeur d'Economie à l'Université de Paris-Dauphine, que je soupçonne donc de tout sauf d'être un dangereux gauchiste, a curieusement la même opinion que moi sur cette question simple en apparence. Qu'est-ce que le Marché? L'entendre dire la même chose que moi en 2008 sur France Culture m'avait surpris. En fait, son explication simple devrait s'imposer depuis longtemps à toutes et tous. Mieux encore, il renforça mes idées sur le sujet en éclaircissant totalement la vision profane et pas assez précise qui était (naturellement) la mienne ce matin-là... Moi, je suis un spécialiste Radio, pas économiste. Ce prof "en" est-il, des adorateur du diable déguisé en le Marché? Je ne le crois pas, lui au moins il a visiblement su conserver sa religion.

Pretre_Satanique

Les représentants lodernes de Satan adore le Dieu Pognon... Et oui, ça existe les adorateurs du Diable et c'est dangereux!

Le Marché pour l'Economie n'est pas une fin en soi, on l'a trop oublé, c'est l'outils important pour faire fonctionner l'Economie, rien de plus! Le Marché pour ce spécialiste, est l'outils le plus comparable à un marteau. Un marteau permet au travailleur d'agir en force sur la matière première, pour en faire quelque chose. Tandis que l'Argent est le fluide de l'Economie, un fluide si "glissant" qu'il s'écoule parfois plus facilement qu'on ne l'imagine en croyant savoir le manipuler. "Il est plus facile d'en perdre beaucoup que le retenir" disait cet universitaire très imaginatif. Il ajouta qu'en fabriquer est encore plus difficile, même en travaillant beaucoup! Il précisait ensuite qu'aucune production de ce fluide n'est réellement possible sans le Travail, le vôtre ou celui-des autres, mais aussi sans la Confiance et le Respect réciproques. D'autre part, il précisa que tout cela n'est concevable dans le Temps que dans le cadre d'un Etat de Droit reconnu par tous. En est-on là maintenant?

marteau_et_outil

Le Marteau est à l'atelier ce que le Marché est à l'Economie. A propos, avez-vous déjà essayé de frapper de l'eau avec un marteau? Ce qui se passe en ce moment dans le Monde de la Finance Internationale, c'est un peu comme si pour Travailler dans votre atelier, vous aviez absolument tout "bazardé" et fait en sorte de ne plus disposer que d'un seul outil, votre marteau et un seul fluide, l'eau! Vous n'avez en ce cas plus de tournevis, plus de pinces coupantes, plus de perceuse, ni un éteau ni même une scie etc. Croyez-vous réellement que vous allez arriver "à quelque chose", avec pour seul outil votre marteau? Pourtant maintenant, nos brillantes élites travaillent comme cela dans une quasi-totale indifférence. Pire encore, les plus maladroits de ces cliques ont glorieusement réussi à faire tomber leur gros marteau sur leurs pieds, tandis que d'autres se sont écrasés les doigts avec. Et tout ça fait mal, naturellement...

Donald_et_l_outils_financier
Le YOYO Financier International (le 22 Sept.2008 et le 13 Août 2011)

Qui va payer les conséquences désormais incalculables et encore imprévisibles de ce qui est devenu "visible" en Septembre 2008? (en fait les premiers signes du crash sont apparus à la bourse le 8 Août 2007, dans la relative indifférence des "pro" de la Finance, tout en déclenchant quelques alertes que presque personne n'écouta) Qui va payer, ça au moins le journal TV de 20h00 nous le suggère plus ou moins moins clairement, mais surtout sans insister sur les aspects concrets de la chose...
Les Institutions d'Etat des pays Occidentaux "libéraux" ont dû intervenir en Extrême Urgence pour empêcher le naufrage de ces banques dirigées par des nuls. Pourtant cela n'empêche pas les tenants du libéralisme extrême de continuer à pontifier, toujours relayés par un monde médiatique à leur bottes. Tout de même! Ces cornichons, ces charlatans et ces tricheurs, ils méritent tous d'être plongés dans le goudron et les plumes, car... Cette horreur économique n'est jamais que le triste résultat de la mise en oeuvre d'une idéologie de fanatiques.

Crise_I_TELE_2011_08_19_JMS_Consultant

Jean-Marc Sylvestre est l'un des experts de la Finance classiquement interrogés par la télévision

Un soir de Novembre 2008, j'ai trouvé très amusante la réaction de Jacques Attali à la TV chez Frédéric Taddeï, lorsque quelqu'un lui posa une question très délicate, pour ne pas dire "la question qui tue":
-"Comment expliquez-vous ça Mr Attali? On nous dit depuis des années qu'il n'y a plus d'argent pour les écoles, pour les hôpitaux, pour les armées et pour tous les autres Services Publics. Mais soudain on a su en trouver énormément pour renflouer les banques. Nous ne comprenons pas." Très embarrassé, Jacques Attali a répondu:
-"Heu... Hum-hum... Et bien... Les Etats ont le plus souvent dû emprunter ces sommes à des banques moins en difficulté. En fait, tout ça tourne un peu en rond. C'est du vent..." Ah! Enfin quelqu'un qui avoue ai-je pensé."Ca craint"! Qu'arrivera-t-il plus tard? Pourra-t-on dans l'Avenir, nous refaire régulièrement ce ridicule tour de passe-passe?

D'autre part il n'y a dans le Monde qu'une seule zone où existe une pratique financière aussi absurde, l'Union Européenne, consistant à faire que les Etats "renflouent" des grandes banques en faillite (par leur propre faute) pour éviter le pire, avec des prêts à taux très bas, en empruntant les sommes utilisées pour le faire auprès d'autres banques, avec des taux élevés. D'autre part on ne cherche même pas à cacher cet état de fait scandaleux. C'est lisible dans la presse, donc encore plus étonnant. (je ne m'en vanterais pas, moi... Si je laissais faire cela) On marche sur la tête! Je constate aussi avec consternation que la majorité des gens n'y comprennent rien et ne cherchent pas à piger, cela semble n'intéresser personnes. Pourtant "ça nous regarde"!

"La guerre ne vous intéresse pas, mais elle s'intéresse à vous..." Disait un militaire Yougoslave en 1994. Ceci peut arriver aussi, avec d'autres désastres que la guerre.

USA_Dette_nationale_BFM_TV_2011_07_30_22_39_12

La dette publique des USA est calculée en permanence et exposée d'une façon tout à fait surréaliste

Si un jour les Chinois décidaient de vendre la fabuleuse collection de "Bons du Trésor" des Etats-Unis détenue par leur Etat, que se passerait-il? L'effort qu'ont certainement dû faire les hauts ministres Chinois pour en imaginer les conséquences possibles, reste certainement la meilleur dissuasion pour nous garantir que ça n'arrivera probablement pas! La situation prouve parfaitement qu'en fait, toute chose n'a jamais rien de plus que la Valeur qu'on lui a soi-même accordée. Et...
-"Quand la marée descend on voit qui ne porte pas de maillot..." ;-))

Il serait très intéressant que tous les dirigeants de toutes les banques en Europe soient obligés de s'expliquer publiquement et de nous raconter dans le détail "qui a fait quoi?" C'est à dire, tout ce qui a été acheté en matière de "produits financiers" ou titres plombés, c'est à dire quoi? Pour combien? Et qui sont ceux qui ont décidé de les acheter? On voudrait des noms! D'autre part, qui parmi les élus locaux, ont acheté ce genre de titres financiers plombés et pourquoi? Savoir comme c'est arrivé le 20 Septembre que DEXIA est "profondément dans le coup", ce n'est pas suffisant. Il me semble que des sanctions pénales sévères s'imposent, comme aux Etats-Unis, ne serait-ce que pour dissuader les autres voyous et abrutis de la Finance de récidiver ces pratiques.

Crise_I_TELE_2011_08_10_Pimprenelle_et_le_b_l_tre
Pimprenelle et notre bélître de finances... "Par Saint Martin s'écria ce bélître, quelle hémoragie!" (Mérimé)

Cet "expert" (sic) devrait nous expliquer plus clairement combien (s'il le sait) et pourquoi la Chine achèterait de la dette publique Italienne. "Ca craint"! D'autre part dès la fin Septembre 2008, le Canard Enchainé racontait que de très nombreuses collectivités locales en France, des villes et des départements, se sont très joyeusement endettées avec des prêts à taux variables qui "risquent de se révéler très dangereux" disait le canard sauvage. On peut se demander comment des élus (qui donnent si facilement des leçons de civisme aux gamins des banlieues) ont pu faire cela. Ces "systèmes" sont souvent indexés sur le Franc Suisse et (semble-t-il) ça n'a inquiété personne sur le moment!
Aussi incroyable que cela soit, moi qui suis tout sauf un expert de la Finance Internationale, ils auraient dû me téléphoner! L'ont-ils fait exprès? Qui les a "conseillés"? Aucune explication. Depuis quelques semaines le journal TV de 20h00 nous montre quelques élus qui pleunichent. Il était temps de l'avouer au public! Mais qui et comment va-t-on payer et même, doit-on le faire? Car (c'est encore plus délicat) faut-il réellement accepter de payer ces arnaques? Je ne le crois pas, ça donnerait une solide leçon aux voyous qui ont monté cela. C'est ce que font les Islandais, qui ont deux fois refusé le paiement par référendum. Mais ici, ce Sujet est Tabou à la TV ou la Radio!

Crise_I_TELE_2011_08_19_banques_fr_chute

Aux Etats-Unis l'Administration Obama vient de porter plainte contre 17 grosses banques, dont la Société Générale qui semble-t-il a lourdement "arrangé" ses comptes. Sont encore dissimulés sans aucun doute à la BNP et bien sûr ailleurs, de nombreuses "créances douteuses", à commencer par des dettes Grecques, dit-on dans ce milieu beaucoup plus douteux que les personnes endettées qu'ils ont eu l'incroyable culot de qualifier de la sorte. Il se passe chez l'Oncle Sam probablemement le début de ce que j'ai écrit sur ma page "YOYO Financier International", certaines personnes risquent de se retrouver en prison! Ce sera bien fait pour eux... La Justice Américaine est réellement Indépendante, c'est trop oublié.

Mario_Draghi

Mario Draghi. Je n'achèterais pas une voiture d'occasion à ce type...

Pendant ce temps en Europe, on nomme à la tête de la BCE un Italien qui a longtemps "travaillé" pour Goldman-Sachs! On marche sur la tête. Ce gars a même fait partie de la géniale équipe qui a "arrangé" avec soin les comptes de la Grèce pour que ce pays puisse rentrer dans la zone et le système de l'Euro. Tout cela, quiconque veut le savoir n'a qu'à jeter régulièrement un "coup d'oeil" sur le site du Financial Times, pour ne citer que ceux-là. On n'est pas vraiment avec eux, dans le style "alter-mondialiste" ou gauchiste. Si le Financial Times dit comme moi, tout de même...

Don_Salustre_et_valet_de_chambre

Don Salustre ("la folie des grandeurs") explique l'Economie à son valet de chambre:
"Les pauvres deviennent toujours plus pauvres pour que les riches soient toujours plus riches"!

Il reste sûr que quelqu'un qui s'informe surtout avec le journal TV de TF1, a peu de chance de savoir et encore moins de piger tout ça... Il existe une tendance sournoise à essayer de faire croire au grand public constitué de "non spécialistes" que la situation est très complexe, pour décourager quiconque de se poser des questions qui dérangent. Bien sûr que c'est complexe dans le détail, mais les rapports de causes à effets restent accessibles à tous.
Qu'on ne nous raconte pas qu'on nous cache tout! Il faut cependant faire quelques efforts pour s'informer, si on ne veut pas continuer à se laisser collectivement plumer. Les gens qui ne le font pas ont pourtant le droit de vote, qu'en font-ils? Merde! Faut-il s'étonner que rien ne change et que tout se dégrade depuis trente ans?

Soir_Kroll_2006_gag_Euro_Grec

Avec Kroll on est toujours obligé d'en rire...

Le comportement du Monde de la Finance et de l'Union Européenne avec le Peuple Grec est réellement au dessous de tout! C'est le premier à plonger mais il ne sera sans doute ni le seul ni le dernier! Si par exemple vous "attrapez" un chômeur surendetté qui vous doit beaucoup d'argent, si vous le virez de son appartement car il ne sait plus payer plus son loyer, (pour le faire, il faudrait déjà pouvoir bosser et donc être payé!), si vous saisissez son ordinateur et sa voiture, mais si vous lui prenez aussi sa chemise, son pantalon, ses chaussures et son slip...
Et si ensuite vous lui dites:
-"Et maintenant, vas vite chercher du boulot, Travaille! Nom de Dieu! Ensuite, tu nous paieras tout ce que tu nous dois..."
Croyez-vous sérieusement pouvoir récupérer le pognon comme ça? J'ai quelques doutes sur la suite des évènements. Si (sic) en Grèce comme ailleurs, de moins en moins de gens sont au travail avec un revenu "qui tient la route" tandis qu'il "faut remorquer" de plus en plus de personnes tombées dans la misère, comment s'étonner que la "production d'argent frais" soit de plus en plus faible, que les rentrées fiscales soient en chute libre et que par conséquent, l'Etat local devienne incapable de faire face à ses nécessités de paiement? Le "non expert" à l'évidence que je suis, reste sidéré de constater que aucun des "experts" n'aborde le problème sous cet angle de simple bon sens.

Europe_en_2011_et_Grece

Laisser s'installer un pareil cercle vicieux dans un pays qui de surcroît a une longue tradition de tricherie fiscale, surtout chez les riches comme par hasard, c'est de la folie pure ou des intentions malveillantes inavouables. Au lieu d'imposer la remise en route des machines et mettre les moyens nécessaires pour "amorcer les pompes", on pille le pays! Là aussi, on marche sur la tête.
Je constate l'existence de la volonté de quelques cliques de salopards, d'humilier des populations entières et d'enfoncer volontairement leur situation, dans le cadre d'un projet politique et social inavoué car inavouable.

Ces politicards carriéristes ont le culot phénomènal d'oser discréditer le discours de l'extrême droite ou de l'extrême gauche en permanence, mais ce qu'ils font est encore pire! Inscrire une logique comptable incontournable dans la Constitution d'un pays et oser appeler ça une "Règle d'Or", personne ne me fera croire que c'est de la démocratie. Même les nazis ou le communisme Soviétique n'ont pas fait ça. (le "juridisme" même fantaisiste, ce n'était pas leur point fort) On aura réellement entendu dire et dû regarder faire absolument n'importe quoi, ces derniers temps.

Soir_Kroll_3006_gag_Grec_ancien

Le résultat de trente ans de mise en oeuvre de ces théories de fanatiques et du culte du Marché, le nouveau Veau d'Or, ce sont les millions de nouveaux pauvres et de sans-domicile dans toute l'Europe. Plus grave encore, nous avons laissé se construire un type de "société" entièrement nouveau dans l'Histoire. En effet ce qui a changé, c'est que "ON" a de moins en moins besoin des gens maintenant, là où on avait "autrefois" besoin des "paires de bras" et des têtes pour faire le travail. Pourtant absolument RIEN n'est jamais fait ni même essayé, pour compenser l'effet naturel des mécanisations de tous ordres et de l'automatisation. Partout "on" souhaite se débarrasser des gens par tous les moyens et abandonner celles et ceux dont on ne veut plus "sur le bord de la route". Que risque-t-on dans le futur avec ce genre de tendances? Rien de bon sans aucun doute.

Gold_calf_New_York

A New-York, même au quartier des affaires, on sait ne pas trop se prendre au sérieux et appeler un chat, un chat.

Dans les sociétés les plus "primitives", par exemple dans les îles les plus isolées de la Papouasie Nouvelle Guinée, même l'idiot du village fait partie de la Communauté et il y a toute sa Place! Nous ne savons plus faire cela, mais on nous parle encore de Civilisation. Durant la seconde guerre mondiale, dans tous les pays sous l'occupation des nazis, quiconque voulait rejoindre leurs rangs ("pour faire la nouvelle Europe" disaient-ils) n'était pas envoyé pour "aller se faire voir en face"! Les nazis recevaient qui voulait le servir. (il fallait y réfléchir bien sûr, car c'était parfois pour aller se faire casser la gueule par les "popov" sur le front de l'Est, au seervice d'une cause douteuse...)

Joseph_Goebbels_2

Nos sociétés dites "libérales" (encore une torsion du sens premier des mots, où est la Liberté?) font encore plus lamentable que les nazis. C'est très fort n'est-ce pas? Croyez-vous qu'être condamné(e) au Pôle-Emploi ou au FOREM "à perpète" pour avoir plus de 45 ans, c'est intelligent? Il ne faut plus écouter les conneries qu'on nous raconte en permanence et encore moins se laisser imposer cette pensée unique devenue obligatoire qui à l'expérience, se montre de plus en plus inquiétante.
-“Si vous racontez un mensonge suffisamment gros et continuez de le répéter, les gens finiront par le croire. Le mensonge peut être maintenu uniquement pour une certaine durée, celle pendant laquelle l’état pourra conserver le peuple loin des conséquences politiques, économiques ou militaires de ce mensonge. Il devient alors essentiel pour l’état d’utiliser tous ses pouvoirs pour réprimer les subversifs car la vérité est l’ennemi mortel du mensonge et donc, par extension, la vérité est le plus grand ennemi de l’état.” Joseph Goebbels.
Bien sûr, il n'a pas dit cela devant tout le monde. Mais les nazis étaient aussi capables de franchise car Hitler déclara clairement un jour:
-"Nous prendrons tout!" Aujourd'hui les oligarchies parasitaires et nuisibles qui possèdent presque tout en Europe ne le disent (surtout) pas, elles le font! N'est-ce pas cela concrètement, la privatisation des Services Publics?

Viviane_Forrester_Horreur_Economique

Il demeure tout à fait étonnant que la majorité d'entre nous conserve encore l'impression que tout se passe normalement dans notre société. Cette inconscience collective est d'ailleurs entretenue avec soin. La briser est indispensable car si on ne change pas cette façon de fonctionner, l'avenir de nos enfants sera très sombre. Est-il contestable que cet avenir sombre a déjà commencé? Heureusement, "ça bouge un peu partout" depuis le début de l'année 2011, ce qui me rend relativement optimiste.

Madrid_BFM_TV_2011_07_24_Indignation_1

D'une côté l'indignation nationale et internationale, ici à Madrid, de l'autre les notables corrompus.

Quiconque veut réellement s'informer sur ce qui se passe n'a qu'à écouter, observer et faire travailler son Esprit Critique élémentaire, quand il existe encore. Le Marché Financier maintenant fonctionne de plus en plus sans logique apparente. Nous constatons et laissons faire des mouvements de moutons de Panurge! Quand un titre dont on connait le contenu comme sérieux est à la baisse, la première logique voudrait qu'on en achète, pour profiter plus tard d'une probable hausse. Pourtant on assiste trop souvent à une épidémie de ventes du titre qui a pour premier effet de le faire chuter en flêche et créer ainsi un très dangereux cercle vicieux...

Peu de gens le savent, les transactions maintenant sont effectuées "en Temps Réel" et une énorme partie d'entre elles sont ordonnées par des ordinateurs, dont les logiciels "automates" ont (naturellement) plus que tendance à se débarrasser le plus vite possible de tout "ce qui baisse". Sauf sur l'inquantifiable énormité de cette pratique, qui sait maintenant exactement à quoi s'en tenir? Ces "Courants" peuvent pourtant être LIMPIDES, si le Pouvoir Politique le Décide, car contrairement à ce qu'on vous raconte, les flux financiers n'ont ABSOLUMENT RIEN de virtuel. Il suffit de se rendre sur les sites où sont les machines pour en Prendre le Contrôle! Mais encore faut-il le vouloir et pour cela, que le Peuple le comprenne, pour pouvoir l'exiger! C'est l'un des buts de ces pages.

kafka_franz

De très nombreux Economistes ont fait Kafka dans leur culotte...

Seules quelques personnes peuvent profiter d'un système aussi absurde, certainement pas l'Economie Réelle, celle qui peut nous faire Travailler et Créer des Richesses concrètes et équitablement partagées. "Ca ne va pas fort" pour l'Economie Réelle, nous sommes obligés de le constater! Ces états de faits très dangereux, en cumul avec la sacralisation d'un laisser faire de plus en plus destructeur entre tous, la très théoriquement "Libre Concurrence" soi disant non faussée, imposée par l'Union Européenne dans tous les domaines, tout cela constitue un cocktail extrêmement détonnant à termes.

Soyons réalistes! Indignons-nous et soyons volontaires pour Exiger l'Impossible! Celles et ceux qui prétendent qu'il est et sera toujours Impossible de Changer la Vie et d'Améliorer nos Sociétés, en réalité sans jamais oser l'avouer, ils ne le souhaitent pas. S'il n'y avait que ces crétins dans l'Humanité, on serait encore dans les cavernes. Bottons leur le cul!

NE SURTOUT PAS SACRALISER CA!

Bien amicalement / Met vriendelijke groeten et Merci de m'avoir lu

PLAN de "CONFLICTUALITIC"

piafmatin

Au Japon, quand des "décideurs" sont impliqués dans de graves problèmes, ils font des excuses publiques et le plus souvent ils démissionnent. Que voit-on en France? Le plus souvent il ne manque plus que "le bras d'honneur"... Nous sommes pourtant dans un pays dont les notables politiques se permettent de donner des leçons de droits de l'homme au Monde entier! Faut-il en rire? Non!

René Char: "Ce qui vient au monde pour ne rien troubler, ne mérite ni égard ni respect."

Regardez l'intéressant documentaire Canadien "Qu'est-ce que l'argent?"

Ce film a cependant un peu trop tendance à oublier que l'argent, c'est aussi la concrétisation de notre Travail avant d'être la création bancaire si bien décrite. Ainsi pour moi par exemple, le salaire versé par la Cie de Navigation DF/SNO (mon 1er Employeur) lors du virement bancaire le 22ème jour du mois, c'était avant toute autre chose:
Un mois de 30 jours de Travail à bord d'un de leurs navires. En d'autres termes c'était en premier lieu et tout simplement, un mois de Ma Vie qui leur était entièrement consacré. C'est dire qu'on aime son Patron lorsqu'on est Marin... ;-))